Fertois Metal Fest : Dimanche 11 septembre

Fertois Metal Fest : Dimanche 11 septembre

LIVE REPORT : Fertois Metal Fest : Dimanche 11 septembre 2022
Avec : E-RUINS, PTK, The Warm Lair, HEVIUS, Blackbirds, Dagara, DEADMAN’S TRIGGER, Marie Antoinette

FERTOIS METAL FEST

Affiche FERTOIS METAL FEST

LIVE REPORT : JOUR 2

DIMANCHE 11 SEPTEMBRE 2022

Par David « Dwidou Photography »

RUNNING ORDER DIMANCHE FERTOIS METAL FEST

Le temps est au beau fixe pour cette deuxième et dernière journée du Fertois Metal Fest. On aura même un peu chaud par moment. La tente installée pour se restaurer abritera quelques festivaliers savourant une bonne bière locale à l’ombre, avec vue sur la Monster Stage ! Que du bonheur, j’ai testé pour vous.
J’aurais pensé que le beau temps attirerait plus de monde à cette journée de clôture, malheureusement ce ne sera pas le cas. La soirée verra le nombre de festivaliers décliner groupe après groupe, malgré une qualité indéniable de la programmation. Peut-être une fin trop tardive pour les lève-tôt du lundi matin? En tout cas cela me peine grandement pour Yoann et tout son staff de bénévoles dévoués.  Mais également pour les groupes dont certains ont fait le déplacement depuis Nice par la route.
Néanmoins les festivaliers restant jusqu’au bout auront soutenu à cor et à cri les groupes. D’ailleurs ces derniers se sont tous démenés quelque soit le nombre de personnes qu’ils avaient devant la scène.

Mais passons à un rapide report de chaque groupe et quelques photos souvenirs.

E-RUINS (Furious stage, 13h-14h)

On ne commence pas dans la douceur ce dimanche midi, et ça bataille d’entrée avec ce groupe né en 2000. Il n’a pas encore sorti d’album, mais uniquement quelques démo.  Son cheval de bataille étant clairement la scène.

E-RUINS est un power trio de trash metal, et le «power» à son importance tant il dégage d’intensité sur scène. le trio est constitué d’un batteur-chanteur, d’un guitariste-chanteur à l’occasion et d’un bassiste. Une de leur particularité et que sur certains morceaux le guitariste et le bassiste échangent leur instrument !

E-RUINS E-RUINS E-RUINS E-RUINS E-RUINS E-RUINS E-RUINS E-RUINS E-RUINS E-RUINS E-RUINS

PTK : Pleasure To Kill (Monster stage, 14h15-15h15)

Autant l’annoncer de suite, ce dimanche, la Monster Stage ne sera pas à dominante rock comme la veille, mais bien à dominante metal. Et PTK (pleasure To Kill) continue d’enfoncer le clou dans la même lignée que E-Ruins, avec une formation similaire, trio basse-batterie-guitare. La différence est que, là c’est le bassiste qui tient le rôle de chanteur. Auteur de 2 albums sortis en 2010 et 2015, on sent le groupe de scène bien rôdé.

PTK PTK PTK PTK PTK PTK PTK PTK PTK PTK PTK

Petite pause d’une heure pour moi . Elle est agrémentée de 2 Master-class (Meline de Blackbirds pour un cours de chant, puis Zuul de Marie-Antoinette pour une master-class guitare). Puis  retour sur la Monster Stage pour le quatuor Hard-Rock The Warm Lair.

THE WARM LAIR (Monster stage, 16h45-17h45)

 Leurs compos sont efficaces et carrées, emmenées par 2 guitaristes (dont l’un chante) et appuyées par une rythmique également efficace. J’ai passé un bon moment à les écouter (et les photographier). Par moment leurs compos m’ont rappelées au souvenir des excellents «Four Horsemen». Et plus généralement à la NWOBHM, avec notamment des harmonies à deux guitares dignes de la Vierge de Fer !

THE WARM LAIR THE WARM LAIR THE WARM LAIR THE WARM LAIR THE WARM LAIR THE WARM LAIR THE WARM LAIR THE WARM LAIR THE WARM LAIR THE WARM LAIR THE WARM LAIR THE WARM LAIR THE WARM LAIR

HEVIUS (Furious stage, 18h-19h)

Hevius investit la Fuirous stage pour un show bien ficelé.  Il nous sert un heavy metal épique, à tendance speed par moment. On pensera de temps en temps à Hellowwen, ce qui indique le niveau du groupe. Il est composé de 5 membres, bassiste, batteur, clavier, guitariste et guitariste chanteur. Les paroles sont en français, ce qui devient rare pour ce genre de heavy de nos jours.

On pense à la grande époque du Heavy chanté en français par ADX, Sortilège et consorts. Les guitares sont incisives et précises, tout ce qu’il faut pour ce genre. Le clavier vient se greffer dans le mix d’une manière naturelle, tandis que la rythmique basse-batterie se fait sans failles. A noter également que le guitariste Olivier Louis-Servais joue aussi dans le groupe Demon Tool qui a ouvert le festival.

HEVIUS HEVIUS HEVIUS HEVIUS HEVIUS HEVIUS HEVIUS HEVIUS HEVIUS HEVIUS HEVIUS HEVIUS HEVIUS

BLACKBIRDS (Monster stage, 19h15-20h15)

Seul représentant de la journée d’un rock moins typé metal, Blackbirds penche plutôt dans le rock alternatif. Emmené par une chanteuse qui prend aussi la guitare sur certains morceaux, Blackbirds compte aussi dans ses rangs, un guitariste lead, un bassiste et un batteur. C’est une petite bouffée de fraicheur au milieu des salves de metal que l’on a digérées depuis 13h. Les musiciens montrent leur plaisir sur scène, où ils sont à l’aise. Et peuvent se targuer d’ailleurs, d’un bon jeu de scène.

BLACKBIRDS BLACKBIRDS BLACKBIRDS BLACKBIRDS BLACKBIRDS BLACKBIRDS BLACKBIRDS BLACKBIRDS BLACKBIRDS BLACKBIRDS BLACKBIRDS BLACKBIRDS BLACKBIRDS

DAGARA (Furious stage, 20h30-21h30)

Retour à la furie avec le metalcore de Dagara qui va secouer les festivaliers encore présents, comme l’a fait Morphium la veille. La formation s’est fondée en 2007 et a  3 albums à son actif. Dagara est composé aujourd’hui de 4 musiciens, basse, batterie, guitare et chant. Les trois premiers ne font pas dans la dentelle, tandis que le chanteur se démène. Il grimace, arpente les planches de long en large, saute, harangue le public tel un frontman chevronné. Dagara m’aura fait forte impression, au point de repartir avec CD et T-Shirt sous le bras et en ayant hâte de les retrouver au Mennecy festival le Week-End suivant.

DAGARA DAGARA DAGARA DAGARA DAGARA DAGARA DAGARA DAGARA DAGARA DAGARA DAGARA DAGARA DAGARA DAGARA

DEADMAN’S TRIGGER (Monster stage, 21h45-22h45)

Plus jeune des groupes du Fertois, Deaman’s Trigger a été monté en 2017 et joue un metal alternatif très énergique. Il est emmené par un chanteur-bassiste très communicatif épaulé d’un guitariste et d’un batteur. A nouveau un trio explosif comme plusieurs sur ce festival. Bien que le groupe soit récent, les musiciens ont déjà une solide cohésion sur scène. Malgré le peu de personne devant la scène, le bassiste et le guitariste,  descendent dans la fosse initier un circle pit avec les quelques courageux festivaliers restants !

DEADMAN’S TRIGGER DEADMAN’S TRIGGER DEADMAN’S TRIGGER DEADMAN’S TRIGGER DEADMAN’S TRIGGER DEADMAN’S TRIGGER DEADMAN’S TRIGGER DEADMAN’S TRIGGER DEADMAN’S TRIGGER DEADMAN’S TRIGGER DEADMAN’S TRIGGER

MARIE ANTOINETTE (Furious stage, 23h-24h)

Durant ce festival, bien qu’ayant apprécié chacun des groupes dans leur registre, j’ai eu plusieurs coup de coeur. Surtout dans le genre Metalcore, pour les groupes Protogonos, Morphium et Dagara. Mais c’était sans compter sur le tout dernier groupe clôturant le festival. Marie-Antoinette, va m’offrir un quatrième coup de coeur, dans un registre différent. C’est un mélange de rock, metal, grunge, avec des passages très mélodiques, progressifs, qui tout d’un coup se transforme en une sorte de furie !

Les 3 musiciens à la guitare, basse et batterie sont d’un excellent niveau et très fluide dans leur jeu sans accrocs. Et que dire de la chanteuse Loy ! A la voir à la balance, je ne m’attendais vraiment pas à la claque qu’elle m’a mis. Elle enchaine douces mélodies des plus féminines avec des growls rageurs à faire pâlir ses collègues masculins ! Ne se contentant pas de chanter, elle possède un jeu de scène spectaculaire sachant se faire aussi glamour que menaçante. A voir et revoir sur scène, vivement leur retour dans la région.

C’est donc sur ce dernier coup de coeur que je quitte le festival, heureux, mais jamais rassasié de bonne musique.

MARIE ANTOINETTE MARIE ANTOINETTE MARIE ANTOINETTE MARIE ANTOINETTE MARIE ANTOINETTE MARIE ANTOINETTE MARIE ANTOINETTE MARIE ANTOINETTE MARIE ANTOINETTE MARIE ANTOINETTE MARIE ANTOINETTE MARIE ANTOINETTE MARIE ANTOINETTE MARIE ANTOINETTE

Conclusion :

Avant ces 2 jours, je ne connaissais que la musique de Blackrain, dont j’ai plusieurs albums. Mais, j’avoue ne jamais avoir écouté les 16 autres groupes qui se sont produits au Fertois. Aucun ne m’a déçu, et ce festival de taille modeste, prouve une fois de plus que l’on a la chance d’avoir en France un vivier incroyable de groupes à tendance rock-metal, dont beaucoup de grande qualité et originaux.

Une fois de plus, il faut remercier Yoann et tout son staff de bénévoles.

Ils abattent un boulot colossal pour accueillir les festivaliers de la meilleure des manières et en toute convivialité.

Alors pour la prochaine édition, faites la promo du FERTOIS METAL FEST qui mérite de quintupler son public (tout en restant à taille humaine). Venez découvrir la programmation de qualité qui vous sera proposée. Vous découvrirez certainement pleins de groupes et surtout vous passerez un excellent moment à la Ferté-sous-Jouarre dans un cadre bucolique, et à un tarif défiant toute concurrence.

A l’année prochaine pour la cinquième édition du FERTOIS METAL FEST

https://www.facebook.com/Fertois-Metal-Fest-105780384910363