EXHORTED : INTERVIEW avec Yv au Black Dog

EXHORTED : INTERVIEW avec Yv au Black Dog

Entretien avec Yv chanteur d’EXHORTED à l’occasion de la journée promotion organisée par Roger de Replica Promotion au Black Dog à Paris

Rock Metal Mag a pu s’entretenir avec Yv chanteur de EXHORTED et cela se passait au Black Dog à Paris.

yv et Lionel d'Exhorted

De gauche à droite : Yv et Lionel

1er album Old Bastards Never Die sorti le 1er octobre 2021 via M&O Music

Exhorted pochette

Tracklist

1: Help Me
2: Forget Never Forgive
3: Haunted House
4: God Is Mine
5: Open Your Eyes
6: We Are Bound
7: Let Me Go
8: Power
9: You’re My World

Groupe de metal français, Exhorted s’influence de pointures telles que Gojira, Lamb Of God, Machine Head.

EXHORTED

Line up

Lionel Marquez (ex-BROKEN EDGE) : Basse/ choeurs
Yves Balandret : chant
Edoardo Panepinto : Batterie

https://www.facebook.com/exhortedmetalband

________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez fondé le groupe Exhorted en 2018 à force de vous croiser sur des concerts. Et donc vous avez laissé de coté vos anciens projets pour vous consacrer uniquement à Exhorted ? Est ce que tu peux présenter les membres du groupe ?

Yv : Alors nos anciens projets n’existaient plus. Le groupe, c’est Lionel Marquez à la basse et Edoardo Panepinto à la batterie. Il nous a rejoint il y a à peu près 1 an et demi. Et donc moi qui suis au chant.

__________________________________________

Rock Metal Mag : Donc toujours pas de guitariste? 

Yv : Non, parce que nous sommes en grosse période d’auditions. C’est Lionel qui a composé tous les morceaux à la guitare, puisqu’il est aussi guitariste. Sinon, on a pris un guitariste de session pour l’enregistrement en studio. Et donc là, nous somme toujours à la recherche d’un guitariste live. Et c’est très important de prendre le temps. Il s’agit quand même d’un poste clé. Alors là, on est assez exigent.

Pour la composition aussi, on a pris pas mal de temps. Nous avons eu la chance d’avoir une période Covid que l’on a pu utiliser pour tester plein de choses. Du coup, on est encore dans cette démarche là aujourd’hui. L’album sort, mais ce n’est pas pour ça que l’on va prendre le premier venu. On fait des auditions et on voit. Ensuite derrière, on se projette sur une production qui ressemblera à celle réalisée sur l’album.

Rock Metal Mag : Il faut surtout qu’humainement le feeling passe pour que cela dure dans le temps.

Yv : Oui, donc il y a tous ces ingrédients et tous ces points à valider et donc il ne faut pas aller trop vite.

_________________________________________________

Rock Metal Mag : C’est Kevin Paradis qui est batteur de sessions sur cet album?

Yv : Oui c’est Kevin qui a enregistré les batteries. Nous avons monté une démo où nous avions simplement programmé la batterie. On lui a envoyé et il a bien aimé nos morceaux. Il les a donc enregistré et bien évidemment il n’allait pas jouer avec nous puisqu’il est investi dans Benighted et dans d’autres projets. Mais c’était important d’avoir une pointure pour l’enregistrement.

_________________________________________

  Rock Metal Mag :  Edoardo Panepinto joue super bien lui aussi. Comment l’avez vous rencontré?

Yv : On l’a recruté sur Besançon. Il voulait intégrer un groupe de Death et donc voilà c’est parti.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Tous les instruments sont importants comme la voix qui est primordiale à mon avis. La tienne est très puissante. Tu as pris des cours de chant?

Yv : Il y a très longtemps, oui. Avant, je ne chantais pas comme ça. j’avais une voix un peu plus Rock/Hard Rock. Et en fait, on a glissé vers de la saturation de voix.

___________________________________________

Rock Metal Mag : Vers du Death et même du Brutal Death à la Cannibal Corpse !

Yv : Ah Ouais !! Excellent. C’est rigolo parce que c’est ce que je disais à Pierre tout à l’heure (ndlr :  interview précédente). Nous, on a composé des morceaux et on a mis dedans, ce que l’on aimait sans se projeter en terme de style. Derrière cela a donné ça. Alors des gens vont me dire que ça leur fait penser à un tel, d’autres à tel autre.. Et c’est ce que je trouve rigolo car à chaque fois on nous en sort un autre. (rires)

Rock Metal Mag :  Et celui là, on ne vous l’avait pas encore sorti? 

Yv : Et bien non. Cannibal pas encore (rires). Mais ça fait plaisir. Si cela rappelle des choses c’est important. Les gens aiment bien se réconforter avec des références.

________________________________________

Rock Metal Mag : Tu peux me parler du processus de composition de Old Bastards Never Die ?

Yv : Alors le processus s’est passé tout simplement. Lionel avait des idées de riffs et derrière nous avons échangé sur ces idées de riffs, et sur lesquelles sont venus se greffer d’autres parties. Derrière on a fait des maquettes sans chant. Ensuite on a travaillé des lignes de chant qui viendraient se poser dessus. Après les textes sont arrivés.

_________________________________________

Rock Metal Mag : Alors justement pour ces fameux textes tu t’inspires des problèmes de la vie au quotidien ?

Yv : On parle de tout, de la vie, de nos familles et des choses qui nous plaisent moins. God is mine est un morceau qui parle des méfaits de la religion. C’est totalement d’actualité aujourd’hui. On est aussi dans les relations humaines. Haunted House parle plus des forteresses que l’on crée autour de soi. Open Yours Eyes est un morceau hyper positif .

Lorsque l’on était en plein Covid je disais que de toutes les façons cela n’allait pas durer. Ce n’est pas possible.  Il ne faut pas rester replié sur soi mais plutôt s’ouvrir « Open Yours Eyes, this one is behind you« . Et ce moment là va être très vite derrière toi. Et c’est plutôt positif.

Quand on a composé l’album, on s’est dit que malgré le Covid il fallait trouver un coté positif et une opportunité. Cela allait nous laisser plus de temps pour faire les choses, puisque tout s’est figé. Mais j’ai vu des copains s’arrêter totalement de faire de la musique. Comment est ce possible de ne plus jouer alors que l’on peut le faire à distance, on peut s’envoyer des fichier. Il y avait des trucs à faire pour avancer et si l’on ne fonctionne pas comme ça, il faut s’adapter.

Et donc ces morceaux et ces textes sont des résultats de situations.

__________________________________________________

Rock Metal Mag : Tu me disais que vous ne vous projetez pas dans un style particulier, pourtant vous êtes tous les trois des irréductibles du Death et du Metal Extrême?

Yv : Oui, ce sont des musiques que l’on écoute. Nous sommes des fans de Metal et on s’est dit que l’on allait mettre dans notre musique des choses que l’on aimerait entendre. Les différences de tempo, d’ambiance et surtout il faut que ça tabasse à fond. Et à un moment, quand cela redescend en fond de temps, on adore ça.

Nous, on vient aussi du Thrash des 80’s, on a grandi avec toutes cette mouvance là. Mais après dans le Thrash il y a des choses que l’on aime moins. En fait notre musique est un mélange Thrash/Death.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez les mêmes influences tous les trois ?

Yv : Oui à peu près. Lionel c’est plutôt Decapitated, Rotting Christ, Septicflesh. Moi, j’écoute plus du Kataklysm, du Decapitated aussi.  On m’a déjà dit que ma voix ressemblait à celle de Stéphane de Loudblast. Alors ok.

________________________________________________

Exhorted studio

Rock Metal Mag : Comment s’est fait le choix du Pirate studios au Québec ?

Yv : Alors on avait fait une démos de trois titres et comme on travaille à distance, on a contacté les plus gros producteurs mondiaux du Metal. Nous avons contacté Kohlekeller qui a travaillé avec Arch Enemy,  les polonais qui ont travaillé avec Decapitated, Russ Russel qui est avec Napalm Death. Ensuite nous avons repris contact avec Oli Beaudoin ancien batteur de Kataklysm et qui a produit leur album précédent Meditations. Et on a contacté aussi le producteur de Gojira.

Ils nous ont tous répondu en nous disant que l’on avait un truc et ils nous ont proposé leurs conditions. Et finalement, Oli est passé devant en nous proposant de faire un zoom. Puis un second et on a créé une relation humaine à distance. De là, c’est parti et l’on a tout de suite vu que l’on avait fait le bon choix. En deux échanges de mails, ce qu’il nous proposait dans sa production avec le mixage, la mise en valeur des morceaux, le mastering, était au delà de nos attentes.

Il a tout de suite compris ce que l’on voulait et a fait un énorme travail .  On ne s’attendait pas à ça et jamais on aurait pu imaginer un tel résultat. C’est vraiment une belle rencontre. On s’est super bien entendu et aujourd’hui nous sommes amis.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Donc à suivre pour un prochain album?

Yv : Oui mais dans ce cas là, on travaillera différemment. Car cette fois, on avait tout enregistré dans un studio professionnel chez nous, à Besançon. ( ndlr : Little Big Music Studio ). Ensuite les bandes sont parties chez Oli et c’est lui qui les a sublimées, comme tu dis.

Donc pour le prochain, on fera surement autrement car il nous disait que si l’on avait travaillé avec telles ou telles autres normes, on aurait pu obtenir un résultat encore meilleur. Et bien c’est noté et on fera encore mieux la prochaine fois.

________________________________________

Exhorted pochette

Rock Metal Mag : Qui est l’auteur de la pochette ?

Yv : Alors c’est un dessinateur en Freelance que l’on a contacté sur internet. On lui a dit que l’on avait fait des photos de nous avec casquette et bonnet. Donc, on lui a demandé de  mettre ça en têtes de mort avec un peu de feu derrière. Et alors, même chose, cela a été réglé en 4/5 jours.

Rock Metal Mag : Elle est chouette cette pochette. Simple et directe, on sait de suite à quoi s’attendre.

Yv : Alors elle est un peu old school, mais c’est voulu.

_________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi le titre « Old Bastards Never Die » ?

Yv : Alors pour deux choses. D’abord, pour marquer notre retour. Avant on jouait dans des groupes différents dans les années 90. Donc retour des deux vieux. (rires) Et aussi pour faire un petit clin d’oeil à toutes les belles personnes qui partent un peu trop tôt. Alors que les vieilles saloperies sont toujours là. (rires)

_________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez sorti en premier single «Help Me» avec sa vidéo, donc logique puisque c’est le premier morceau de l’album mais en second choix vous avez sorti Open Your Eyes, titre central, pourquoi ce morceau plus qu’un autre?

Yv : On voulait montrer que les deux singles étaient différents, tout en étant relativement proches. Mais c’est surtout pour montrer que l’on peut créer d’autres ambiances. Help Me tabasse mais Open Your Eyes frappe différemment. Et puis on a cette mélodie, présente sur la partie acoustique de l’intro et qui revient à la fin.

Et puis c’est le rôle d’un single. C’est un peu une carte de visite que tu balances dans la nature. Il n’y avait rien derrière et pas encore d’album. Et alors les retours, supers !!

__________________________________________

Rock Metal Mag : Le choix du 1er single n’est pas évident?

Yv : Non. Mais en même temps il faut un truc qui envoie de suite pour que l’on sache à qui l’on a à faire. Et puis le choix du second a été rapide. Nous étions tous les trois en répétition et on a choisi à l’unanimité Open Your Eyes qui montre une autre facette d’Exhorted.

_________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous arrivez à vous projeter dans un futur proche ou bien vous préférez vous focaliser sur l’instant présent ?

Yv : On vit vraiment l’instant présent. On est super heureux d’être venu faire la promo de notre album aujourd’hui. Derrière c’est répétitions, répétitions et surtout production afin de proposer quelque chose de costaud pour la scène début 2022.

________________________________________

Rock Metal Mag : Donc là, pour le moment, vous n’avez pas de dates de concerts pour la fin de l’année ?

Yv : Non et on ne veut pas se presser comme pour tout ce que l’on a fait jusqu’à présent. Et on veut faire les bons choix. Comme on a un peu de « bouteille » et que l’on a fait du groupe depuis une vingtaine d’années, on peut anticiper les choses.

Comme on cherche notre guitariste on ne veut pas avoir à coudre et à découdre au bout de trois mois. On y croit et on veut que cela se passe comme pour Edoardo. On sait que dans les prochains guitaristes qui vont venir auditionner, on a une bonne chance de trouver.

_________________________________________________

Rock Metal Mag : Depuis combien de temps n’avez vous pas joué en live?

Yv : Alors personnellement avec mon groupe de l’époque « Up to You », c’était 1997 aux Eurockéennes à Belfort. C’était un groupe un peu fusion metal et on a joué un peu avec No One, Mass Hysteria, Lofo.

Rock Metal Mag : Et avec Exhorted ?

Yv : On n’a pas encore fait de concerts. On va surtout passer d’abord par l’étape de la résidence afin de prendre le temps de bien produire. On a fait une petite Release à Besançon dans un bar, chez un ami qui a rencontré quelques difficultés économiques. Donc un peu pour l’aider, on a amené un peu de monde. On n’a pas joué parce que c’était en plein centre ville.

Mais on a en projet de faire une belle release à Besançon avec un ou deux autres groupes. Et puis pourquoi pas en faire une ici sur Paris. Donc c’est en préparation.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag : Et peut être un autre clip aussi ?

Yv : Alors oui. Comme on va être en résidence, on va en profiter pour justement tourner des trucs et se faire plaisir. Pour le moment on n’a pas choisi de titre. On verra sur place celui qui va le mieux.

A suivre donc ..

__________________________________________________

Rock Metal Mag remercie Yv du groupe Exhorted, Roger de Replica Promotion et le Black Dog