Entretien avec Youth, bassiste de Killing Joke

Entretien avec Youth, bassiste de Killing Joke

Entretien avec Youth, bassiste de Killing Joke

Entretien avec Youth,
bassiste de Killing Joke

A l’occasion de son 40ème anniversaire de carrière, Killing Joke a le plaisir d’annoncer SA tournée mondiale « Laugh At Your Peril » qui passe par Paris ce samedi 27 octobre au Cabaret Sauvage pour se terminer au Roundhouse à Londres le samedi 17 novembre.

Avec une musique brutale, intransigeante, et des paroles ciblées, Jaz Coleman, Geordie, Youth, et Big Paul, la formation originale de Killing Joke, livrent le meilleur de leur carrière. Le groupe continue de porter sa musique de résistance à de nouveaux niveaux, à la fois en studio et sur la route…

Killing Joke a influencé de nombreux groupes tels que Metallica, Nine Inch Nails et Soundgarden parmi d’autres. Un réel mélange d’ingéniosité musicale qui a permis à Killing Joke de perdurer en couvrant tous les genres, du punk au rock gothique, en passant par l’électronique et le metal.

Avec une discographie de quinze albums, presque tous classés dans le top 100 des charts britanniques, ils ne sont pas seulement prolifiques, ce sont de vrais pionniers. Killing Jokene s’inscrit pas dans un style musical particulier car il préfère faire ce que bon lui semble et le faire bien, sans se donner de limites.

Jaz Coleman : voix, claviers
Kevin « Geordie » Walker :guitare
Martin « Youth » Glover : basse
Paul Ferguson : batterie

https://www.facebook.com/killingjokeofficial

Rock Metal Mag a pu s’entretenir quelques instants avec Martin « Youth » Glover, bassiste de Killing Joke.

__________________________________________

Rock Metal Mag :  Vous fêtez vos 40 ans de carrière avec la sortie d’un coffret de 16 disques , depuis combien de temps préparez vous celà?

Youth : Nous ne sortons plus ce coffret en raison de problèmes de licence et de difficultés logistiques.  La production nécessitait 130 000 euros et nous n’avons pas eu d’autres choix que d’abandonner . C’était trop ambitieux et ça coûtait trop cher à la vente, environ 600 euros le coffret. Donc nous envisageons de sortir un coffret de 4 albums contenant des bonus.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez réalisé un documentaire musical sur les 30 ans du groupe  » The Death and Resurrection Show » est ce que vous pensez refaire un DVD sur vos 10 dernières années.

Youth : Non. Ce film a été réalisé grâce aux fans qui nous suivent  depuis plus de 10 ans et c’est un fameux épisode de Kiling Joke. Les fans l’adorent. Mais on ne peut pas refaire un autre film, comme celui là, sur nos dix dernières années. Jaz aimerait peut être mais je pense que Universal ne serait surement pas d’accord. (rires)

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Votre tournée comporte 45 dates et a commencé aux USA le 1er septembre et depuis le 15 octobre à Hambourg en Europe, est ce que tout se passe bien ?

Youth : C’est formidable et la tournée aux USA a été une période très agréable pour nous tous. Nous serons heureux de refaire une nouvelle tournée aux Etats Unis. Jaz adore l’Amérique. L’accueil est aussi très chaleureux en Europe. La tournée s’achève au Royaume Uni à partir du 2 novembre et la dernière date aura lieu à Londres le 17 novembre.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Vous étiez au Hellfest en 2015 est ce que vous en avez gardé un bon souvenir et aimeriez vous y revenir ?

Youth : oui fameux, et j’aimerais y retourner.

_____________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous avez commencé à travailler sur un nouvel album ?

Youth : Non pas encore. Il y aura surement un autre album . Nous allons peut être commencer en mars ou avril. Il sera encore meilleur que le dernier. Nous essayons toujours de nous améliorer et en vieillissant la musique progresse.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Je pensais qu’il y avait en prévision,  un album symphonique ?

Youth : Jaz a prévu un album symphonique de Killing Joke avec un orchestre symphonique russe . Il va réinterpréter les albums classiques de Killing Joke avec le « St Petersburg State Symphony Orchestra »

________________________________________________

Rock Metal Mag : En dehors de Killing Joke vous avez joué dans de nombreux groupes dont The Fireman ?

Youth : Oui j’ai formé le duo électro-expérimental The Fireman avec Paul McCartney et ça remonte à 1993. Il y a dix ans, en 2008,  on a sorti notre dernier album, « Electric Arguments« .

_________________________________________________

Rock Metal Mag :  Vous avez participé également au projet Hypnopazuzu ?

Youth : En 2016 avec David Tibet on a sorti « Create Christ, Sailor Boy »,  très psychédélique, authentique, à la fois intemporel et actuel, avec beaucoup d’acoustique.  C’est une vision très personnelle et je me suis inspiré de livres, de films et d’ésotérisme. Un nouvel album est en route.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Vous êtes connu en tant que bassiste de Killing Joke mais vous êtes aussi producteur ?

Youth : Oui j’ai travaillé avec de nombreux groupes comme Primal Scream, Crowded House et Depeche Mode. J’ai coproduit l’album de Pink Floyd,  « The Endless River » et l’album de Culture Club «Tribes» (ndlr :en 2015). Et beaucoup d’autres encore.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Aujourd’hui killing Joke est composé de son Line up originel, est ce qu’il y a toujours la même complicité entre vous et la même énergie?

Youth : Depuis 40 ans rien a changé.  l’alchimie entre les membres du groupe et la dynamique n’a pas changée. Mais je pense que ce qui crée cette dynamique entre nous, ce sont nos oppositions, nos plaisanteries et aussi nos affrontements. Il y a des hauts et des bas mais nous arrivons à nous supporter en tournée et c’est formidable de jouer ensemble après toutes ces années. Par contre en dehors des tournées on ne se voit pas.

_________________________________________________

Rock Metal Mag : Depuis ton retour en 2008 quel est le meilleur souvenir de concert avec Killling Joke ?

Youth : Oh il y en a quelques uns et surtout ceux que j’ai fait sous LSD, mais ils sont plus anciens.. Lorsque j’avais 21 ans j’ai fait un sacré trip sous LSD et j’avais l’habitude de dépenser beaucoup d’argent dans la rue pour trouver ma came. J’étais dans un état d’esprit étrange tel Syd Barrett. C’était un voyage très mystique et il y a eu des phénomènes très bizarre qui se sont produits quand nous étions en train de jouer. Et ce genre d’expérience mystique reste un sacré souvenir.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Et au cours de ces 10 dernières années quel est le concert qui t’ a le plus marqué?

Youth : Je ne saurais pas trop dire lequel. Peut être ceux que nous avons donné à Mexico et à Lima au Pérou, à Dallas et aussi les concerts européens qui ont été phénoménaux.

 _______________________________________________

Rock Metal Mag : La dernière venue de Killing Joke à Paris était en 2016 à L’Elysée Montmarte, ce soir le concert est complet, et 40 ans après vos débuts le public est au rendez vous tu expliques comment un tel succès?

Youth : J’adore Paris et le public parisien. Et c’est formidable de jouer à guichet fermé. Lorsque nous jouons nous ne voulons pas que le public parte déçu, donc, nous essayons de lui donner au maximum ce qu’il est venu entendre tout en jouant ce que nous avons envie de jouer. C’est un défi pour nous-mêmes et pour le public que nous respectons en tant qu’artistes. Nous ne sommes pas une banale machine de divertissement, nous aimons ce que nous faisons, passionnément… Il faut être soi-même. Il faut travailler sur soi-même, travailler sur  son ego, développer une humilité et une confiance, mais restez humble. C’est peut être ça la clé de notre succès.

__________________________________________________

Rock Metal Mag remercie Martin « Youth » Glover et Roger de Replica Promotion

Notre Live Report au Cabaret Sauvage : https://rockmetalmag.fr/killing-joke-turbowolf-au-cabaret-sauvage/