Entretien avec Sam et Stephen de The Faim

Entretien avec Sam et Stephen de The Faim

Entretien avec Sam Tye et Stephen Beerkens du groupe The Faim, de passage à Paris au cours de leur tournée intensive pour la promotion de leur album "state of Mind' sorti le 13 septembre sur BMG

Le groupe The Faim était en journée promotion à Paris le 9 septembre dernier avec Roger Wessier de Replica Promotion et Rock Metal Mag a pu s’entretenir avec le guitariste Sam Tye et le bassiste/claviériste Stephen Beerkens .

De gauche à droite : Sam, Linden, Josh et Stephen

Les australiens, ont sorti leur premier album « State of Mind » le 13 septembre dernier.

State of Mind Track Listing:

Tongue Tied
Humans
Summer Is a Curse
Beautiful Drama
Buying Time
Infamous
Amelie
Worlds Apart
Where the River Runs
State of Mind

The Faim est né aussi naturellement que sa musique. Rencontrés au cours des années lycée, les amis ont commencé à composer leurs propres chansons, inspirés par des groupes comme Fall Out Boy, Panic! At The disco, et tout un éventail d’influences musicales, de l’indie rock au jazz, à la pop-punk.

___________________________________________________________

Rock Metal Mag : Sam, tu as rejoint le groupe l’année dernière comment cela s’est passé et comment vous êtes vous rencontrés?

Sam : Oui, je suis arrivé à la fin de l’année dernière/ début de cette année. C’était une période de transition pour le groupe. Et c’était génial. pour moi.

Je connaissais Josh depuis l’enfance et on jouait au cricket ensemble. Et avec Stephen nous nous sommes rencontrés au Lycée grâce à Josh. Ils venaient chez moi et on faisaient des jams dans la remise au fond du jardin.

Stephen : Oui je me souviens que Sam nous apportait des tonnes de nourriture pendant les répétitions. (rires)

__________________________________________________________

Rock Metal Mag : Le line up a également changé avec l’arrivée de Linden en décembre. Tout se passe bien entre vous depuis ?

Stephen: Oui Linden est officiellement arrivé en janvier de cette année et tout se passe très très bien. ! Les changements de line up sont des choses qui arrivent fréquemment au sein d’une bande. Chacun vit sa propre vie et suit son chemin et on ne peut pas empêcher ça.

Mais chaque pas fait par chacun des membres a été bénéfique au groupe. Ces changements nous ont aidé à arriver là où nous en sommes aujourd’hui et à produire le son que nous avons sur ce premier album « State of Mind ».

Lindsen a eu une énorme influence sur nous. Tout ce qui a été réalisé dans la composition de cet album n’aurait pas été possible sans lui.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Et vous avez les mêmes influences musicales?

Sam : Nous avons un ensemble d’influences différentes mais beaucoup se rejoignent. Nous avons beaucoup de groupes similaires en commun aussi bien avec Josh ou Stephen et Linden. Tous ces groupes sont semblables mais ils ont quand même leurs différences.

Quand les membres d’un groupe travaillent ensemble longtemps ils s’influencent les uns des autres. Et c’est aussi en écoutant d’autres groupes que nous façonnons le son de The Faim.

____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi avez vous choisi le nom The Faim , en français plutôt que le nom anglais « Hunger » ?

Stephen: A cette époque là c’était vraiment le mot qui nous correspondait le mieux. Nous avions faim de succès, faim d’aller de l’avant et faim de donner le meilleur. Ce qui est essentiel dans un groupe . Nous jouons dans plein d’endroits. Hier nous étions au lollapalooza à Berlin , aujourd’hui nous sommes en France et demain nous retournons à Bremen .

Donc nous voyageons beaucoup dans différents pays, aussi souvent que nous le pouvons pour promouvoir l’album. C’est ce qu’il faut faire dans l’industrie de la musique afin d’être écouté par un maximum de gens.

Il faut que tu aies une force mentale qui te pousse dans la bonne direction pour que le groupe se développe de la meilleure façon. Cette faim c’est notre impulsion de tous les jours.

_____________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Mais en Australie est ce que les gens ont été surpris par le choix de votre nom The Faim? Comment vous le prononcez exactement ?

Stephen : On prononce à l’anglaise « Faim ». Tout les gens qui nous entourent nous ont dit que c’était bien trouvé et le nom a été adopté de suite. Ce nom correspond bien à l’image du groupe qui donne le maximum pour suivre sa passion et qui a faim de tout pour réussir.

____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Votre EP « Summer in The Curse a été réalisé à l’automne dernier et vous êtes rentrés dans les charts avec le titre éponyme, quel a été votre ressenti après un tel succès? C’est comme un rêve qui devient réalité?

Stephen : C’était étonnant. Se trouver dans le hit parade français en si peu de temps est incroyable. Quand on pense où nous en étions il y a seulement un an ! Surtout que c’est juste avec une chanson et nous sommes rentrés dans le top 10 allemand et les charts français. C’est fou de voir notre travail à peine commencé déjà récompensé aussi rapidement . C’est très cool et très motivant.

_______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quand avez vous commencé à travailler sur cet album ?

Sam : Cet album est composé d’une collection de chansons commencées il y a trois ans . Ensuite nous avons du aller très vite pour que ces morceaux deviennent des « Must ». Je dis toujours que cela nous a pris 3 mois mais en fait c’est moins que ça, et c’est plutôt 2 mois et demi.

Nous avons été très occupé à faire des tournées et à parcourir le monde , pour que nos chansons soient écoutées par le plus grand nombre de gens.

Mais on a quand même trouvé le temps d’aller à Los Angeles pour enregistrer quelques chansons. Entre temps nous sommes rentrés en Australie. En fait c’est sur une période de 3 ans mais entrecoupée de tournées, et avant et après il y a eu l’enregistrement. Donc en à peine 3 mois. Et finalement il est fini et nous sommes très heureux.

_______________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Et en studio cela s’est passé comment?

Sam : Je crois qu’il y a toujours eu énormément de stress et de pression sur nos épaules. Mais quand le moment d’enregistrer est arrivé, on y a mis tout notre coeur et toutes nos émotions. Cela peut nous rendre très vulnérable. Dans le studio d’enregistrement cela s’est très bien passé. il y avait beaucoup de cohésion.

En fait, on a travaillé sur plusieurs idées avec la coopération de chacun d’entre nous pour en ressortir le meilleur. On a l’idée A et la B par exemple et au final c’est la C qui l’emporte. C’est incroyable ! Si nous étions resté sur l’idée A on aurait surement raté quelque chose. C’est génial mais stressant.

______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez à nouveau travaillé avec le producteur John Feldmann .

Stephen : Oui , nous avions déjà travaillé avec lui pour notre EP. A l’époque, nous n’avions rien enregistré à Perth et nous avons du vite nous plonger dans l’action. Avoir un producteur a été un gros challenge. Cela a été une fameuse expérience. On a écrit 2 chansons par jour en une semaine. Cela a représenté beaucoup de pression mais depuis elle nous a toujours été favorable.

Plus de la moitié de nos chansons ont été réalisées avec différentes personnes et différents producteurs et on peut dire que ce fut une très bonne expérience.

____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pouvez vous m’en dire un peu plus à propos des paroles ?

Sam : Josh écrit les textes mais il a eu l’occasion de faire intervenir d’autres personnes et c’est extraordinaire. Nous avons travaillé tous ensemble avec des gens formidables.

Tout ce que les autres personnes apportent nous aide à construire nos prochaines compositions, et on l’appliquera dans le futur de façon personnelle au moment voulu, avec nos propres règles, et dans n’importe quel endroit où nous nous trouverons.

En effet, le fait d’être ensemble dans un même environnement avec des producteurs et des personnes qui mettent leurs idées en commun et qui connaissent l’industrie musicale, nous apporte beaucoup.

Pour The Faim tout est allé très vite et nous avons du apprendre 2 fois plus rapidement. On nous reconnait de chanson en chanson et en live on peut sentir notre progression sur chaque morceau. Toutes les chansons sont très personnelles et parlent de faits réels. Elles montrent l’évolution depuis que tout a commencé pour le groupe.

Stephen : Et si on pouvait reprendre l’album depuis le début on réarrangerait les chansons de la première à la dernière. La progression se verrait d’elle même. J’aimerais le faire.

Sam : C’est une idée très intéressante.

_________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez travaillé avec Pete Wentz (Fall Out Boy), comment est née cette collaboration ?

Stephen : C’est lorsque nous étions avec Feldmann à notre première session à Los Angeles. Il était là avec d’autres gars. C’était dingue surtout que nous écoutions Fall Out Boy depuis notre enfance . Nous étions très impressionnés. Il a assisté à notre session et de là il nous a aidé à écrire une belle chanson d’amour. (rires) (ndlr : Saints Of The Sinners’ )

__________________________________________________

Rock Metal Mag : Si je vous dis : Liberté, aventure, authenticité et passion est ce que c’est la meilleure représentation de votre état d’esprit?

Sam : Je pense que les quatre sont une partie de nous. Notre état d’esprit change et il y a beaucoup de choses qui y entrent au quotidien. Mais ces quatre notions sont absolument exactes.

Stephen : Je pense que c’est très proche de la vérité. Parfait .

________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quel est le mot qui vous correspond le mieux?

Sam : Pour moi … (rires et longue réflexion) . Le mot le plus juste serait : (« appreciative ») Enthousiaste . Enfin j’essaie de l’être le plus souvent possible. Par exemple j’adore être à Paris. Je suis enthousiaste et reconnaissant d’être ici. Et j’aimerais bien penser de moi que je suis quelqu’un de toujours admiratif, d’enthousiaste, de passionné mais parfois j’ai l’impression que je me ne suis rien de moins q’une petite merde…(rires)

Stephen : J’aimerais être …. j’aimerais savoir qui je veux être, quels sont mes goûts… Ce qui me caractérise le mieux, je dirais c’est « Awareness », avoir la conscience de soi même et l’appliquer dans la vie de tous les jours.

____________________________________________

Rock Metal Mag : A propos des pochettes de vos singles, de votre EP et du dernier album, vous utilisez toujours le jaune et le noir, pourquoi le choix de ces 2 couleurs ?

Stephen : Notre musique est très diverse et ces 2 couleurs expriment la continuité et la constance. Et même si il y a des changements cela montre la pérennité envers notre Label .

__________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Qui a fait la pochette de State of Mind ?

Sam : C’est drôle mais c’est une longue histoire. D’abord nous avons fait un scan de cerveau et on l’a confié à un ami très inventif et créatif . Il est revenu vers nous après quelques jours avec une tête sans les traits du visage . C’est intrigant mais de cette façon cela n’exclût personne. Et voilà l’idée correspondait exactement à « State Of Mine ». Cela englobe l’état d’esprit de tout un chacun.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez réalisé une vidéo en noir et blanc pour Amélie, pourquoi le choix de cette chanson? Est ce quelle a une grande importance pour vous ?

Stephen : Oui , nous l’avons écrite à la fin de l’année dernière. C’était un projet encore incertain. Nous l’avons donc gardé et chanté en live dans beaucoup de concerts. Elle capture la progression de toute la suite en ce qui nous concerne. Nos débuts et notre volonté d’aller toujours de l’avant. Donc c’est une chanson très importante pour nous.

________________________________________________________

En concert le 24 Novembre à Toulouse/ Rex et le 25 novembre à Paris/ La Maroquinerie

Rock Metal Mag : C’est votre seconde tournée en tête d’affiche en Europe et UK? Comment vous sentez vous ?

Sam : Nous avons de la chance de revenir à Paris . On a un très bon souvenir de notre concert en février. ( ndlr : Aux Etoiles le 20/02/2019). Nous avons reçu beaucoup d’amour et nous avons beaucoup ri . Nous sommes très enthousiaste de revenir en Novembre.

Voir : The faim à La Maroquinerie

_____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment vous vous projetez pour le futur du groupe ?

Stephen : C’est très stimulant pour le futur. Nous allons continuer dans la même direction et nous ferons en sorte que tout se passe bien pour l’avenir. Nous avons faim de progresser et toujours aller de l’avant.

______________________________________________________________

Rock Metal Mag remercie Sam et Stephen du groupe The Faim et Roger Wessier de Replica Promotion.