Entretien avec Quentin de Way of changes

Entretien avec Quentin de Way of changes

Way Of Changes était en journée promo au Hard Rock Café à Paris et Rock Metal Mag a pu s'entretenir avec le batteur, Quentin Gobalet.

Entretien avec QUENTIN
du groupe Way Of Changes

Deux des membres du groupe Way Of Changes était en journée promo au Hard Rock Café à Paris et Rock Metal Mag a pu s’entretenir avec le batteur, Quentin Gobalet.

Quentin et Théo

Photo Yann Charles

**********************

 Premier Album: « Reflections » sorti le 16 février 2018

Label: darkTunes Music Group (http://www.darktunes.com)

Buy link: http://smarturl.it/WOCreflections

Band Facebook: https://www.facebook.com/wayofchanges

 « Reflections » Tracklisting

Cary On
Trust
Cold Hands
Curse
Absolution
Meaningless
Trapped
A Patience’s End
Watcher
Heritage

***********

Avec de gauche à droite:

 Théo DikötterEliot ColombBoudos Simon,Maxime Dessauges et Quentin Gobalet.

***********************

Way of changes  est en route vers le sommet de la scène metalcore. Fondés en 2014 à Lausanne, ces jeunes suisses envoient un son puissant aux breaks massifs, aux riffs catchy, aux refrains entêtants et accrocheurs. Une grande sensibilité pour les textes engagés associée à une excellente production et à un véritable talent musical, prédispose Way of changes pour avenir des plus prometteur. Pas étonnant que chacun des concerts de ce quintet soit une démonstration de pure énergie passionnelle . Le groupe l’a prouvé à maintes reprises en partageant la scène, entre autres, avec BENIGHTED, DAGOBA et DREAMSHADE. Pour Way of changes, il n’y a pas de limite sur scène. Il ne se passe aucun concert sans moshpit débordant de fureur et sans armées de mains levées dans les airs.

A chaque concert, des moshpits explosifs et beaucoup de poing levés montrent la flamme que les jeunes de Lausanne peuvent allumer. La mélodie et la brutalité d’une part, le talent et la passion de l’autre caractérisent WAY OF CHANGES, et le monde Metalcore en sera convaincu grâce à ‘Reflections’ qui est sorti  le 16 février 2018,  un premier album studio qui va vous donner frissons et adrénaline

____________________________________________________________

Rock Metal Mag: Comment est né le groupe Way of changes ?

Quentin : L’idée de monter ce groupe est venue de moi. Avant je faisais parti d’un groupe plus orienté heavy metal/ power metal et du coup je voulais quelque chose de plus Metalcore. Donc je me suis mis à la recherche de musiciens et j’ai trouvé Eliot et Théo et ensuite Maxime à la basse et c’est en dernier que l’on a trouvé notre chanteur Simon.

De gauche à droite : Quentin (batterie), Eliot (guitare/chant), Simon (chant) , Maxime (basse) et Théo (guitare/chant)

_______________________________________________________________

Rock Metal Mag: Comment s’est fait le choix du nom du groupe ?

Quentin: On a choisi tous ensemble. Way of changes, il faut l’interpréter, comme la manière de changer et non pas la voie du changement . C’est plutôt la façon de changer son type de vie et c’est faire des choix au cours de sa vie, et ne pas rester accroché à quelque chose.

_______________________________________________________________

Rock Metal Mag: Est ce que vous avez les mêmes influences musicales ?

Quentin : Oui on écoute plus ou moins,  les mêmes groupes et c’est assez approchant en tout cas . Après, c’est vrai que nos deux guitaristes qui composent à la base la musique et aussi les paroles, s’inspirent plutôt de groupes un peu plus techniques ou plus agressifs ou Djent,  typiquement Northlane ou TesseracT ou encore Monument. Du coup moi je me situe plutôt typiquement Metalcore comme Bury Tomorrow ou Parkway Drive

____________________________________________________________

Rock Metal Mag: Tu as joué dans d’autres projets avant Way of Changes ?

Quentin : Oui c’est en quelque sorte mon 3e projet je crois. Le premier j’étais encore à l »école donc il n’y avait rien de très sérieux ou professionnel mais ensuite j’ai eu un second projet  Heavy/power Metal où là on a quand même sorti un album et on a fait plusieurs concerts. Donc ce serait le  2eme projet sérieux.

_____________________________________________________________

Rock Metal Mag :  Est ce que la composition de ce premier album s’est faite de la même façon que votre EP Honesty paru en 2014 ?

Quentin : C’est une composition assez individuelle dans les deux cas. Sur Honesty c’ést plutôt Eliot qui a composé 4 des 6 morceaux et Théo en a composé deux et puis pour « Reflections » c’est le contraire Théo en a composé  8 sur les 10. Du coup, Théo a écrit les paroles de tous les morceaux de « Reflections ». Ensuite, ils ont présenté une espèce de Démo assez complète au reste du groupe et chacun vient amener sa touche personnelle et modifie ce qu’il a envie de son coté mais on fait toujours en sorte que tout le monde soit d’accord. Cela reste très ouvert et on a tous notre mot à dire pour que tout le monde soit satisfait du résultat.

_________________________________________________________________

Rock Metal Mag :  Est ce que Simon écrit aussi des paroles ?

Quentin : Il en écrit quelques unes mais ce sera surement pour le prochain album. On est pas encore sur de ce qu’il écrit parce que Théo, lui,  écrit directement en Anglais et il s’inspire beaucoup de ce qui l’entoure ou des livres qu’il lit. Il lit beaucoup en anglais et il a un peu plus de facilité à écrire directement en anglais par rapport à Simon. Donc du coup pour le second album il y aura une traduction mais c’est sur il va écrire un peu plus.

____________________________________________________________

Rock Metal Mag : vous avez enregistré au Conatus Studio pourquoi ce choix de studio ?

Quentin : Donc moi je connaissais déjà Vladimir Cochet qui est aux commandes de ce studio parce que j’avais déjà enregistré auparavant un album avec lui et mon ancien groupe. C’est un studio qui est vraiment Pro et Vladimir sait ce qu’il fait. Il a une grande expérience dans les enregistrements et il connait divers styles, donc on s’est dit que c’était une évidence d’aller enregistrer avec lui. il nous a beaucoup Coatché aussi et donné des conseils sur la façon d’enregistrer. On lui a aussi beaucoup demandé son avis car il avait de très bons conseil et il était très utile. Donc c’était vraiment une co production très intéressante

______________________________________________________________

Photo de  Geoffrey Martin

Rock Metal Mag:  Qui a réalisé la pochette ?

Quentin : Alors depuis le début c’est Simon notre chanteur qui réalise tout ce qui est Artwork, ou Design, autant pour les pochettes que pour les tee shirts, et autres accessoires. Il est tatoueur donc il a une grande facilité à réaliser des dessins supers détaillés et très réalistes. Pour le 1er EP on avait un Artwork très fourni et très chargé de détails et pour cet album par contre on voulait quelque chose d’un peu plus épuré, un peu plus simpliste. Donc Simon a réalisé l’ensemble des fioritures et Théo est intervenu pour  le montage sur ordinateur et pour  incorporer tout ce qui est textes et logos. .  La pochette de L’EP est plutôt dans les tons beiges et pour l’album on voulait quelque chose de plus sombre qui reflète pas mal les textes.

_______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que votre musique est un cri de colère face à la société qui vous entoure?

Quentin : Nous n’avons pas pour but de changer quoi que ce soit dans le monde en poussant un cri de colère. A la base notre musique vient de notre passion et de notre envie de se défouler sur scène. Mais nos paroles sont très neutres. Je pense que chacun peut y trouver son compte mais il n’y a pas vraiment de textes qui critiquent quelque chose ou qui font passer un quelconque message. En fait les textes écrit par Théo viennent de ses lectures et d’histoire entendues et ensuite, il imagine une suite. Cela peut aussi venir d’une chose qu’on lui a raconté. Ce n’est pas vraiment du vécu pur et dur. C’est un peu ce qui se passe dans la vie de tout le monde tous les jours  et ça concerne certains événements qui nous poussent à faire un choix à un certain moment et pour aller de l’avant. Les textes parlent beaucoup de choix de vie et des différentes personnes qui évoluent dans la vie . On ne parle pas d’une personne en particulier et chacun peut se retrouver un peu dans les textes. Mais ça part souvent d’une idée négative à la base et qui, de fil en aiguilles, devient positive au final et qui n’est pas défaitiste.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Alors vos textes sont plus axés sur la persévérance et l’espoir dans l’ensemble?

Quentin : Oui, c’est exactement ça, et comme dit Théo, ça part un peu de choses négatives dans le sens où c’est souvent lié un sentiment de déception ou une envie de tout laisser tomber parce qu’un projet ne marche pas. Et puis au final on arrive quand même à tenir bon dans la dernière ligne droite et à mener son projet à bien.

____________________________________________________________

Rock Metal Mag: Pourquoi avoir choisi comme 1er single Cold Hands ? (paru le 12 janvier 2018)

Quentin : Parce que c’est un des premiers morceaux que l’on a composé pour cet album et du coup comme on devait en choisir un pour démarrer on a  pris celui la. Et puis c’est un morceau, au niveau musical, qui représente toutes les parties de l’album avec un chant clair et des lignes un peu plus hargneuses avec des breakdowns. C’est vraiment l’ambiance qui définit cet album donc c’est celui que l’on a lancé en premier.

______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez réalisé un premier clip avec « Trust » vous allez en sortir un autre ? (Single 2 “Trust”, paru le 9 février 2018)

Quentin : Oui  la vidéo de Cold Hands devrait sortir dans un petit mois. Il y a des passages qui seront d’ailleurs dans le même décor que le clip de Trust. Ce sera une suite si on peut dire. Dans le premier clip de « Trust il s’agit d’une personne désemparée et désorientée qui ne sait pas trop où aller pour mener à bien ce dont elle a envie et qui se sent un peu abandonnée. Dans Cold Hands c’est plutôt une personne qui est vraiment abandonnée et qui essaie de comblerr un manque quelconque. Le clip de  Cold Hands est déjà tourné et il est en phase de montage et d’ici mi mars il sera dévoilé.

_______________________________________________________________

Rock Metal Mag: Est ce qu’il y a un titre que tu préfères et pourquoi ?

Quentin : Oui tout à fait.  Mon coup de coeur est  Trapped. Ce n’est pas forcément au niveau des paroles mais c’est surtout par rapport a la musique et à la façon dont il est joué. Il comporte beaucoup d’élément que j’aime. C’est un morceau en Live qui me motive  beaucoup et que j’aime beaucoup jouer.

__________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Actuellement vous vous consacrez uniquement à la promo de cet album ou vous continuez de composer de nouveaux morceaux?

Quentin : Actuellement on est en phase de tournées, promotion, etc…Mais Théo et Eliot ont déjà quelques compos pour le deuxième album. On essaie de faire un peu tout en même temps. Donc, on reste aussi branché sur la compo que sur les concerts. Alors en fonction du programme, l’enregistrement du deuxième album devrait se faire d’ici la fin de l’été 2018.

_____________________________________________________________________

 

Rock Metal Mag : C’est une grosse journée promo avec Roger Wessier de Replica Promotion, c’est une première pour toi et le groupe?

Quentin : On a déjà eu quelques interviews sur des journaux et des radios locales en Suisse. On a fait aussi pas mal d’interviews par correspondance mais c’est vrai qu’une journée aussi intense avec autant d’interviews en live, au téléphone ou encore filmées c’est une première pour nous . En tous les cas on est très content de cette journée et ça se passe super bien et on espère en refaire quelques unes ces prochains mois.

_________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Que penses tu de la scène Metalcore actuelle

Quentin : Alors en France je ne la connais pas plus que ça mais en ce qui concerne la scène Metalcore en Europe, beaucoup de monde considère qu’elle prend un peu la poussière. Mais je pense que c’est quand même une scène qui marche encore beaucoup et qui reste encore assez active. Il y a pas mal de nouveaux  groupes qui se dévoilent mais on a aussi beaucoup de groupes américains qui viennent tourner en Europe. Et ça reste quand même un style qui est loin de passer à la trappe.

___________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quels sont vos groupes préférés dans la scène Metalcore

Quentin : Alors le groupe Metalcore qui me touche beaucoup c’est le groupe anglais Bury Tomorrow. C’est vraiment un groupe auquel je m’identifie. Eliot c’est clairement August burns red, Théo je dirais  KADINJA ou , des groupes un peu techniques qu’il aime beaucoup. Il se lance d’ailleurs un peu des défis en essayant de jouer de son coté et il puise aussi pas mal d’inspirations la dedans. Maxime,  lui est un peu plus varié et je ne sais pas exactement mais Kadinja ou Northlane et Simon écoute des trucs un peu plus violents.

_____________________________________________________________________________

Aze picturing

Rock Metal Mag : Plus personnellement, la Batterie c’est ton instrument de prédilection ?

Quentin : Oui, je ne sais pas jouer de guitare et ça me fait mal aux doigts. Je trouve ça insupportable. Moi c’est vraiment la batterie et j’ai commencé depuis tout petit en jouantt sur des bidons. J’ai toujours voulu prendre des cours de batterie et j’ai commencé à l’âge de 10 ou 11 ans, et j’ai toujours voulu persévérer la dedans. A l’école j’étais pas mal influencé par les copains et c’est là ou j’ai commencé à écouter du Metal du rock … Et du coup j’ai monté un groupe avec des potes d’école et ensuite j’ai toujours continué  à jouer . J’étais pas mordu au point de faire des heures et des heures tous les jours et prendre des cours de technique.  Mais je jouais surtout pour le plaisir et à mon niveau. Et j’ai évolué avec le temps et la pratique.

_________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Tu as ton idole coté batteur?

Quentin  :  Oui c’est Alex Rudinger, le batteur de Good Tiger . Il a un jeu très varié qu’il maîtrise vraiment bien.

___________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez des dates de concerts à annoncer ?

Quentin :  Oui actuellement on est en tournée suisse de février jusque  à avril et on a des concerts espacés sur des week-end. On a à peu près une dizaine de dates en suisse. Et puis on joue en co-headliner avec un groupe suisse allemand  qui s’appelle LIFE’S DECEMBER et on est aussi accompagné d’un groupe d’ouverture également suisse allemand, MYCELIA. Et là,  dans chaque ville où on joue il y a un groupe local invité. Donc on a 7 ou 8 dates en suisse allemande et deux en suisse romande et c’est un grande opportunité pour nous. Ensuite on a une tournée qui se prépare pour un tour support en Europe et on y travaille et on espère venir jouer en France, Allemagne et autres et s’exporter un peu de nos frontières.

 voir les dates sur : http://www.wayofchanges.com/

_______________________________

Rock Metal Mag remercie Quentin du groupe Way Of Changes et Roger de Replica Promotion

1 1 Commentaire