Chronique : EP éponyme de Last Addiction

Chronique : EP éponyme de Last Addiction

Découvrez la chronique de l'EP éponyme de Last Addiction par Khaos

Last Addiction

Chronique de Khaos

1 Demons on your shoulders
2 Every day I die
3 Trapped into the black
4 Chaos
5 Divine tragedy

Date de sortie : 29 novembre 2019

Style : Post Core

Label : M&O music

Formé en 2013 entre Lyon et Grenoble, Last Addiction nous propose son premier EP éponyme. La cover aux allures plus étranges que tape-à-l’œil fait apparaître un visage qui aurait pu être figé ou sculpté dans le tronc d’un arbre. Un tout petit peu de blancheur dans un noir profond, la musique qu’ils proposent tend un peu plus vers l’équilibre.

N’étant pas un connaisseur du style Post Core qu’ils défendent, je découvre un ensemble assez varié ou agressivité et mélodie se mêlent de façon astucieuse. Le line up est composé de Gael Augier en tant que guitariste et fondateur. Celui-ci s’entoure de Dylan Fournet au chant et à la deuxième guitare, William Guinet à la basse et Thomas Chaverondier aux baguettes.

Le groupe est en outre soutenu dans son développement par le dispositif Trans’Abattoirs à Bourgoin (38) qui accompagne les groupes vers la professionnalisation.

Dans le titre introductif, une voix féminine nous narre une fin de l’existence sans aucun espoir possible. Ces quelques phrases mélancoliques sur une musique très aérienne à base d’arpèges se trouvent coupées en deux par le riff incisif du deuxième titre Demons on Your Shoulders. On découvre de suite un rendu sonore très propre et massif, que ce soit au niveau de la batterie ou des guitares.

Contraste est le mot clé pour comprendre la musique de Last Addiction.

La voix claire de Dylan se mêle superbement aux contre chants hurlés, dans une alternance qui nous fait passer du lisse à l’abrasif. Un autre point de bascule se situe entre des passages franchement mélancoliques et d’autres où l’agressivité sort tel une boule de feu.

Every Day I Die marque ainsi les esprits grâce à un riff d’intro du tonnerre de Zeus. Les deux guitares arrivent aussi à distinguer leurs jeux pour proposer une nouvelle nuance. Les breaks surprenants sont une autre marque de fabrique avec un changement de rythme qui coupe le morceau.

Les deux derniers titres sont toutefois plus musclés et Chaos enchante par ses guitares violentes. Très différemment mais dans un esprit similaire, Divine Tragedy propose un groove plus marqué et qui à l’air moins « post » que le reste jusqu’à ce qu’un break fasse ralentir le tout.

J’aurais bien aimé avoir plus d’informations sur le concept, les textes, au delà de l’introduction en français. Il aurait été plus simple pour moi d’entrer dans un univers musical qui ne m’est pas familier. Toutefois, je détecte chez Last Addiction ce qui est bien l’essentiel pour moi. Une musique personnelle qui va chercher à surprendre. L’ensemble est très bien produit et les gars rendent un premier EP très propre et convaincant.

*******************************

Line Up

Fournet Dylan : lead singer, guitar
Augier Gael : Guitar, voices
Guinet William : bass guitar
Chaverondier Thomas : drums

Facebook : https://www.facebook.com/lastaddiction/