CHRONIQUE : EINHERJER “NORTH STAR”

CHRONIQUE : EINHERJER “NORTH STAR”

CHRONIQUE : EINHERJER “NORTH STAR”
EINHERJER a livré un huitième album hautement addictif , emprunt de symbolique scandinave. NORTH STAR s’ouvre tel un livre d’histoire et nous plonge dans son aventure nordique à travers ses 8 chansons gorgées de mélodies et de sonorités charnues. Un mélange efficace et très attractif qui nous embarque dans un univers guerrier combatif et festif où l’on a envie de trinquer aux conquêtes avec une bonne chope d’hydromel.

CHRONIQUE : EINHERJER “NORTH STAR”

DATE DE SORTIE : 26 février 2021  NAPALM RECORDS

Tracklist :

1. The Blood And The Iron
2. Stars
3. West Coast Groove
4. Ascension
5. Higher Fire
6. Echoes In Blood
7. Listen To The Graves
8. Chasing The Serpent

Commandes : ICI

EINHERJER : Vidéo The Blood And The Iron

[Photo Credit: Jørgen Freim]

LINE UP

Gerhard Storesund: Drums, Keyboards
Frode Glesnes: Vocals, Guitar & Bass
Ole Sønstabø: Lead Guitars
Tom Enge: Guitars, Backing Vocals

_________________________________________________

Depuis leur formation en 1993, la mythologie scandinave a toujours été le thème de prédilection des pionniers norvégiens de Norse Heavy Metal EINHERJER. North Star, huitième album studio sorti le 26 février 2021, marque le retour du groupe chez Napalm Records, 25 ans après la parution du légendaire premier album Dragons Of The North en 1996.

Et cette énergisante Etoile du Nord consolide l’exceptionnelle réputation du quatuor avec sa fusion de Nordic Black Metal et de Folk Metal. Musicalement EINHERJER reste attaché à ses motivations originelles. Avec Frode Glesnes aux commandes, North Star, enregistré dans son propre studio Borealis, suit la ligne directrice des précédents albums.

Successeur de Norrøne Spor paru en 2018 North Star pousse encore plus loin la puissance sonore des norvégiens. Et l’ouvreur “The Blood And The Iron” en est l’expression directe. Son énergie explosive provoque d’entrée de jeu une véritable émulation. Les guitares livrent un mur de riffs soutenu par une batterie percutante et le chant rugueux de Frode Glesnes, sans oublier le solo hyper efficace de Ole Sønstabø.

Après cet uppercut Stars navigue sur des eaux moins tumultueuses dans une ambiance plus sombre. Un mid tempo cadencé par une section rythmique imposante et d’où s’échappent quelques solos épurés. Une allure à la fois lourde et harmonieuse qui donne une véritable grandeur à cette chanson.

 Puis la côte Ouest du pays viking se dessine avec son paysage sonore unique au groove heavy entraînant et festif. L’histoire de ces guerriers norvégiens se dessine au gré des riffs palpitants et de son rythme accrocheur. West Coast Groove est un véritable pont entre Heavy Metal des années 80 et Folk Metal plus contemporain.

S’ouvre alors l’intro grandiose d’Ascension. Une montée en puissance menée tambours battants où durant plus de 7 mn s’entrecroisent guitares Heavy et Death mélodique au chant guttural soutenu. Une association très réussie de Metal old School des 90’s et de sonorités plus actuelles avec des riffs rapides et éloquents. Des nappes de chants clairs en fond sonore lui donne une ambiance unique.

L’allure se calme avec l’attrayante fusion Heavy Folk de Higher Fire et laisse le chant libre à la guitare principale qui tel un flambeau embrase l’ensemble du morceau. Le retentissant Echoes In Blood reprend de la vitesse. Riffs massifs et solo enflammé sous un martèlement de grosse caisse en symbiose avec une basse vibrante laissent jaillir toute la vitalité de sa rythmique. Un tourbillon de Heavy Metal assaisonné de Thrash et relevé par le chant caverneux et continu de Frode.

 Après une lourde intro, Listen To The Graves repart sur une fougueuse dynamique baignée d’une atmosphère prenante. Un écho de chant clair accentue ce climat étrange et saisissant. Le solo appuie le coté pesant de ce chant des morts qui lui confère un coté pathétique.

Mais le tempo se fait plus enlevé sur la dernière chanson Chasing The Serpent. Un regain d’énergie comme un signe d’espoir et de renouveau avec la symbolique du serpent qui représente le début et la fin de toutes choses. L’atmosphère entraînante et nuancée semble prendre une direction musicale différente.

EINHERJER a livré un huitième album hautement addictif , emprunt de symbolique scandinave. NORTH STAR s’ouvre tel un livre d’histoire et nous plonge dans son aventure nordique à travers ses 8 chansons gorgées de mélodies et de sonorités charnues. Un mélange efficace et très attractif qui nous embarque dans un univers guerrier combatif et festif où l’on a envie de trinquer aux conquêtes avec une bonne chope d’hydromel.

Un excellent album .

Christiane.T