BILLY RAFFOUL dévoile le nouveau titre « DIFFICULT »

BILLY RAFFOUL dévoile le nouveau titre « DIFFICULT »

BILLY RAFFOUL dévoile le nouveau titre « DIFFICULT » BILLY RAFFOUL, chanteur, auteur, compositeur et musicien de 23 ans, originaire du Canada, compose un Rock authentique et dépouillé qui fait penser à des artistes tels que Jeff Buckley, Neil Young ou encore Joe Cocker. Un premier album est prévu pour 2018 et en attendant découvrez le nouveau single

BILLY RAFFOUL
dévoile le nouveau titre
« DIFFICULT »

BILLY RAFFOUL, chanteur, auteur, compositeur et musicien de 23 ans, originaire du Canada, compose un Rock authentique et dépouillé qui fait penser à des artistes tels que Jeff Buckley, Neil Young ou encore Joe Cocker. Un premier album est prévu pour 2018 et en attendant découvrez le nouveau single « Difficult » :

ICI

***********************************

Redécouvrez le premier single  » Driver « 

Biographie

Le premier single de Billy Raffoul : “Driver” sert de merveilleuse carte de visitepour le chanteur, auteur-compositeur et musicien de 22 ans. La musique qu’il joue, un style de rock & roll dépouillé, sans artifice qui rappelle Jeff Buckley, Neil Young ou Joe Cocker, est portée par une voix rocailleuse et emplie de soul, au service de paroles profondément émouvantes.

“C’est important à mes yeux que mes chansons évoquent des épisodes de ma vie ou de celle de
gens proches de moi”.

“Driver” appartient à ses chansons inspirées du passé, une expérience vécue avec sa famille et un auto-stoppeur pris en chemin alors que Billy suivait son père musicien en plein milieu du Lake Erié dans l’Ohio.
Pour ses dix ans, son père lui offre une guitare type “British Invasion” avec le drapeau du Royaume-Uni sur le devant. Après des débuts en autodidacte, il s’achète sa première véritable guitare à 16 ans, une Gibson Les Paul Black Beauty 1968.
Reperé par le manager de Kid Rock, il enchaîne ensuite les concerts en ouvrant notamment pour Kings Of Leon ou les Pixies en Europe. Aujourd’hui, il façonne son album petit à petit .

“C’est mon premier album, j’ai l’impression que j’ai passé toute ma vie à l’écrire” plaisante-t’il.

“Driver” mis à part, il y a une autre chanson dont Billy est très fier, “I’m Not A Saint”, qui a pris forme au détour d’une conversation entre lui et sa co-auteure Julia Michaels.

“Nous avons évoqué les mauvaises habitudes que nous avions, et que nous ne devrions pas avoir, comme trop fumer ou trop mentir, et on a déroulé de là”, explique-t’il.

Alors qu’il se prépare à mettre les touches finales sur son premier album, Billy Raffoul est également impatient de partir en tournée, aller découvrir le
monde.
“Je pense que, même dans une industrie musicale en perpétuelle évolution, il y aura toujours de la demande pour voir des gens sur scène et c’est ce que j’ai l’intention de faire. Ça a toujours été le but. D’interagir avec les gens, une salle à la fois.”

********************************

Les critiques sont unanimes :

« On écoute le titre d’abord pour la poésie et on y revient pour l’authentique riff de guitare électrisant » NPR
« On est instantanément attiré par la voix roque de Billy Raffoul et ses riffs de guitares » The Revue CA
« Blue-rock sous forme d’hymne accompagné d’une grande sensibilité dans les paroles » American Songwriter
« Billy Raffoul est une étoile du rock sans même avoir sorti un album » El Pais
« Billy Raffoul est entré dans la lumière des projecteurs avec ce premier single tout en puissance, ce qui présage
une carrière prometteuse comme auteur-compositeur-interprète », TIME

**************************

INFLUENCES

Billy Raffoul a su très tôt ce qu’il voulait faire dans la vie, alors qu’il grandissait dans une famille musicale à Leamington, Ontario,
une petite ville de campagne – “la ville de la tomate au Canada” – comme il le précise. Son père Jody Raffoul, musicien et chanteur, qui a fait une foule de premières parties de Joe Cocker à Bon Jovi, est sa première source d’inspiration. Les premières influences musicales de Billy sont venues de son père.
“Les Beatles étaient comme Jésus à la maison” se rappelle t-il, ajoutant qu’il écoutait aussi des chanteurs soul tels qu’Otis Redding et Sam Cooke.
Alors que Billy était encore au lycée, il se rappelle avoir vu son père jouer devant 4 000 personnes dans le stade de son école.

“Je me souviens avoir alors pensé que c’était tellement cool ; j’aimais la musique et écrire des chansons mais je ne m’étais jamais imaginé être sur scène avant ce concert là.”

*********************************************

https://www.facebook.com/BillyRaffoul

http://www.billyraffoul.com/

1 1 Commentaire