BEASTMAKER sortie d’album

BEASTMAKER sortie d’album

BEASTMAKER a sorti son nouvel album « Lusus Naturae »  sur Rise Above Records   « Dans un monde de pop music, nous sommes des mecs bizarres. Nous faisons tout à l’opposé de la manière normale de faire les choses. Nous avons tout enregistré et produit nous-même, sans aucune aide extérieure. Nous pratiquons un style de musique underground. Nous sommes

BEASTMAKER
a sorti son nouvel album
« Lusus Naturae » 
sur Rise Above Records

 

« Dans un monde de pop music, nous sommes des mecs bizarres. Nous faisons tout à l’opposé de la manière normale de faire les choses. Nous avons tout enregistré et produit nous-même, sans aucune aide extérieure. Nous pratiquons un style de musique underground. Nous sommes des curiosités de la nature. » C’est ce que proclame le chanteur, guitariste et tête pensante deBeastmaker, Trevor William Church. C’est probablement ce qui explique le titre du premier album de Beastmaker : Lusus Naturae, ou justement « Curiosité de la nature ». « Quand tu penses différemment, que tu fais les choses en dehors des sentiers battus, tu es un outsider », continue-t-il.« Nous voulions retrouver l’essence naturelle de la musique dans ce monde numérique. »

Beastmaker est originaire de Fresno, Californie. Située dans une espèce de no man’s land à trois heures et demie au nord est de Los Angeles, la ville n’est pas franchement une mecque culturelle — même si c’est là-bas que sont nés les outsiders d’Hollywood comme Sid Haig, Slim Pickens ou le réalisateur Sam Peckinpah, et qu’on y trouve un vivier de musiciens passionnés de heavy rock. Même si Church avait déjà le concept de Beastmaker en tête en 2006, il a fallu attendre les arrivées du batteur Andres Alejandro Saldate, a.k.a. Juan Bonham, et du bassiste John Tuckeren 2014 pour que le groupe soit effectivement formé. « J’étais vraiment inspiré par les vieux groupes et le metal » explique Church. « De Zombies à Slayer, de Frankie Valli & The Four Seasons à Black Sabbath. J’étais vraiment à fond dans la NWOBHM, et dans ce que Witchcraft fait en ce moment. Après plusieurs tentatives infructueuses et au moins cinq groupes formés, on a trouvé John, pour avoir enfin un line up solide. »

Des accents de Sabbath, Pentagram et Witchfinder General parcourent Lusus Naturae, comme les échos d’un passé hanté. Les rythmes lents de « Eyes Are Watching », « Arachne » et « It » rappellent les classiques des ’70s, le films d’horreur cultes et le travail inimitable de Mr. Glenn Anzalone. « S’il faut nous donner un genre, je dirais que nous sommes une version plus lente des Misfits ou Danzig, mais j’adore le terme ‘Doom’ que ça s’applique à nous ou pas », développe Church.

Les paroles de Beastmaker développent une imagerie issue des films d’horreur et des arts occultes, mais c’est là seulement une partie du tableau : « J’aime inventer des histoires », explique simplementChurch. « Les films d’horreur et l’occulte sont des références, mais je les utilise rarement directement. Par exemple, ‘Mask of Satan’ est un hommage direct au film d’horreur Black Sunday, tandis que ‘You Must Sin’ parle d’une femme qui cherche l’amour et le trouve dans un endroit des plus étranges. John vous dira par contre que c’est une chanson politique ; j’aime penser que les gens ont différentes interprétations des chansons, qu’ils laissent leur esprit vagabonder… »

***********************

BEASTMAKER SERA AU O’SULLIVAN BACKSTAGE BY THE MILL

à Paris le 15 AVRIL 2016

7r9mxug09je

TRACKLISTING

01. Clouds In The Sky

02. Eyes Are Watching

03. Arachne

04. Skin Crawler

05. Find The Stranger

06. You Must Sin

07. Burnt Offering

08. Mask Of Satan

09. It

10. Astral Corpse

11. Lusus Naturae

12. The Strain

*******************

BEASTMAKER Line Up

Trevor William Church – Guitar, Vocals…

Andres Alejandro Saldate (Juan Bonham) – Drums..

John Tucker – Bass

********************

https://www.facebook.com/Beastmaker/

http://www.riseaboverecords.com/

http://www.riseaboverecords.com/shop/lusus-naturae/