BAD TOUCH chronique « Shake A Leg »

BAD TOUCH chronique « Shake A Leg »

BAD TOUCH chronique "Shake A Leg" sorti le 5 octobre 2018 sur Marshall Records. "Shake A Leg" c'est le Classic rock passionnant d'un groupe de passionné et ça fonctionne à 100%.

BAD TOUCH
chronique
« Shake A Leg »

Le groupe de Classic Rock britannique, BAD TOUCH a sorti son nouvel album  ‘Shake A Leg’ le 5 octobre 2018 sur
Marshall Records

C’est dans un modeste collège anglais du comté de Norfolk que nos cinq Rockers se sont rencontrés et ont donné naissance au projet Bad Touch. Ils ont fait leurs débuts en 2010, en jouant des reprises dans des pubs locaux, mais très vite ils ont commencé à composer leurs propres chansons.

Après avoir suivi les traces de The Darkness, de KT Tunstall et d’Arctic Monkeys, Bad Touch a enregistré son premier EP au Leeders Farm Studio en 2012. Cela lui a ouvert la voie vers de nouvelles opportunités avec notamment la possibilité de se produire dans des lieux différents à travers le Royaume-Uni. Le quintet s’est rapidement bâti une réputation de groupe live exceptionnel,  et a remporté l’ « Exposure Music Award » amplement mérité. Son ascension rapide lui a d’ailleurs permis  de jouer au Hard Rock Hell.

Les deux années suivantes ont vu Bad Touch atteindre de nouveaux sommets. Non seulement le groupe a remporté en 2013, le prestigieux concours Marshall Ultimate Band, mais il a également tourné avec divers artistes hard rock, tels que Bonafide, The Quireboys et Tyketto et a fait des apparitions sur des festivals comme Download, Hard Rock Hell et Steelhouse.

Le premier album très attendu de Bad Touch, ‘Half Way Home’ est sorti en avril 2015 et a reçu des critiques très élogieuses de la part de médias tels que Classic Rock Magazine, qui a déclaré: « Du hard rock classique qui va droit au but. Comment ne pas les aimer? »Profitant du succès de son premier album, le groupe s’est embarqué dans une tournée complète au Royaume-Uni avec le groupe de rock nord-irlandais « The Answer ».
Les tournées se sont poursuivies en 2016, avec  Jared James Nichols, Kentucky Headhunters et Massive. Le groupe a clôturé son année de tournée avec la sortie de son deuxième album «Truth Be Told». Le single ‘99%’ a été remixé pour la radio par le légendaire producteur des Rolling Stones, Chris Kimsey et cette sonorité encensée par la critique a propulsé le quintet dans la tournée Planet Rock Roadstars, et lui a permis de participer aux Ramblin ’Man, Wildfire et Amplified et de prendre part à la au UK Tour de Broken Witt Rebels. .
2018 s’est annoncée comme une autre année déterminante pour Bad Touch, après sa tournée en soutien à Skid Row avec Toseland  en mars dernier et sa récente signature avec Marshall Records pour la sortie de son troisième album ‘Shake A Leg’ ce 5 octobre 2018, suivi d’ une tournée britannique de 17 dates.

Bad Touch a également participé au Raismes Fest, en France, le 16 septembre 2018

https://www.facebook.com/badtouchrocks/app/123966167614127/

*****************************

Tracklist  ‘Shake A Leg’ :


Lift Your Head Up 2:48
Hammer Falls 3:41
Too Many Times 2:44
Dressed To Kill 2:49
Skyman 3:02
I Belong 3:46
Show Me What It Means 2:58
Tussle 3:30
Take Me Away 3:26
Believe In Me 4:28
Movin On Up 3:58
Slow Tempest 5:06
Bury Me 3:00

******************************

Bad Touch are Stevie Westwood (vocals), Rob Glendinning (lead guitar), Daniel ‘Seeks’ Seekings (guitar), George Drewry (drums), Michael Bailey (bass).

Line Up :
Stevie Westwood – Chant
Rob Glendinning – Guitare
Daniel Seekings – Guitare
Michael Bailey – Basse
George Drewry – Batterie

********************************

Bad Touch : ‘Shake A Leg’

Comment ne pas tomber sous le charme de « Shake A Leg », magnifiquement concocté par ce sympathique et brillant groupe britannique. C’est un retour instantané et direct dans le Classic Rock des années cultes et franchement on a qu’une envie c’est de « Lever la jambe » et bouger sur les rythmes accrocheurs de ce disque.

Le quintet se nourrie d’influences tels que The Black Crowes, Rival Sons, Blackberry Smoke, Aerosmith, Little Angels, Skin, Led Zepplin ou encore AC/DC, que l’ont ressent tout au long de ses compositions mais auxquelles il a vraiment réussi à donner un style personnel qui lui colle parfaitement à la peau.

Dès le premier titre « Lift Your Head Up », on lève la tête pour tendre une oreille attentive aux ‘Hey you, yeah you’ qui interpelle et invite à entrer dans la danse. On se laisse d’ailleurs très vite submerger par cette vague de bon vieux rock indémodable et c’est une invitation incontournable à poursuivre le chemin avec  « Hammer Falls » très Sabbathien dans son intonation vocale et avec un magnifique solo de Rob Glendinning .

On enchaîne avec le tempo plus saccadé de «Too Many Times», et son chorus de Wohoho suivi de l’énergique Dressed To Kill, très accrocheur, et ponctué d’un mini solo de batterie, et d’un swing très rock’n’roll .  Pas le temps de souffler et l’on saute à pieds joints dans le groovy «Skyman» avec ses lignes de guitare qui s’entrelacent à la perfection, et sur lequel plane l’ombre d’un Duane « Skydog » Allman , avant de s’émouvoir sur « I Belong » , intermède bluesy et sa guitare slide aux effluves de Southern Rock.

Cette pause douceur ne fait en aucun cas retomber l’énergie rock qui se dégage dans la plupart des morceaux et « Show Me What It Means » repart sur un rythme soutenu et très efficace avec sa guitare fuzz, qui laisse sa place au superbe « Tussle » introduit par la frappe de George Drewry . On se régale avec « Take Me Away »et son rythme entraînant très addictif et dont les distorsions des guitares vous font vibrer du début jusqu’à la dernière note.

Puis le passionnel « Believe In Me » livre son éclat mélancolique avec son solo de guitare frémissant et le chant très émotionnel de Stevie Westwood !  Regain d’énergie avec « Movin On Up » qui invite non seulement à taper du pied mais à chanter son refrain particulièrement grisant.

Le souffle acoustique de « Slow Tempest » vous transporte dans son exaltant sillage très vintage et dont la puissance s’accroît nettement vers la fin pour se muer en tourbillon musical renversant.

C’est le poignant « Bury Me » qui clôture le voyage avec sa ballade acoustique épurée.

Ce troisième album confirme la direction Old School prise par Bad Touch et il va assurément lui ouvrir de nouvelles portes vers un succès grandissant et aisément mérité. Tous les ingrédients sont réunis pour un excellent résultat : Guitares intenses aux solos éclatants, rythmique soutenue et bien groove, avec le chant enflammé de Stevie Westwood  à la fois très doux , mélodique et puissant.

« Shake A Leg » c’est le Classic rock passionnant d’un groupe de passionné et ça fonctionne à 100%.

Rock Metal Mag

*********************************

Photos Christiane Tastayre prises au Raismas Fest 2018 (France)

******************************

Photo à la une de Rob Blackham

https://www.facebook.com/badtouchrocks/