ASKING ALEXANDRIA: Nouvel album

ASKING ALEXANDRIA: Nouvel album

ASKING ALEXANDRIA revient avec un nouvel album « The Black », qui sortira le 25 mars 2016 via Sumerian Rec/ADA/Warner. Le tout, dans la vie, est de savoir avec quelle rapidité on arrive à se remettre en selle après une chute. En janvier 2015, tout fut bouleversé pour Asking Alexandria: le groupe de metalcore anglais, habitué à

ASKING ALEXANDRIA revient avec un nouvel album « The Black », qui sortira le 25 mars 2016 via Sumerian Rec/ADA/Warner.

AA the black

Le tout, dans la vie, est de savoir avec quelle rapidité on arrive à se remettre en selle après une chute. En janvier 2015, tout fut bouleversé pour Asking Alexandria: le groupe de metalcore anglais, habitué à tutoyer les sommets et les disques d’or, se séparait de son chanteur originel, Danny Worsnop. Vues de l’extérieur, les choses auraient pu sembler assez difficiles, mais Ben Bruce (lead guitar, chant), James Cassells (batterie), Cameron Liddell (guitare rythmique), et Sam Bettley (basse) se sont relevés immédiatement.

« Nous avions encore de la route à faire, au contraire de Danny », admet Bruce. « Je pense que c’était nécessaire. Quand ça s’est passé, j’étais dévasté ; je venais de perdre mon meilleur ami. On a même commencé à faire référence à cette partie de notre carrière comme ‘La période noire’, mais il était hors de question que l’on baisse les bras. D’ailleurs, s’il n’était pas parti, je ne sais pas si Asking Alexandria serait encore en activité. Aujourd’hui, nous sommes plus inspirés et plus motivés que jamais ».

Bruce s’enferma alors chez lui, dans le New Jersey, et commença à écrire ce qui allait devenir le quatrième album du groupe, « The Black« . Il se replongea alors dans les morceaux des débuts pour retrouver la magie initiale du groupe.
Pour ce faire, le groupe se tourna vers un fan de la première heure. Le chanteur ukrainien Denis Stoff s’est fait connaître en postant des reprises d’Asking Alexandria sur YouTube, avant de signer un contrat entre Sumerian Records et son propre groupe, Make Me Famous. Un soir, Bruce lui envoya un mail. Le lendemain, Asking Alexandria avait une nouvelle chanson.

« Quand je l’ai vu sur YouTube, j’ai trouvé qu’il sonnait vraiment comme Danny, c’était bizarre », se souvient Bruce. « Alors je l’ai contacté. Quand il m’a envoyé la démo de la chanson, je n’avais pas l’impression que nous avions un nouveau membre dans le groupe. C’était simplement le chanteur d’Asking Alexandria. C’était écrit. Il nous a donné un second souffle ».

Entre deux concerts complets, le groupe entra en studio avec son producteur de toujours, Joey Sturgis, pour mettre « The Black » en boîte. Les sessions furent brèves.

« Non seulement c’était plus facile, mais c’était aussi plus agréable », continue Bruce. « On est tous sur la même longueur d’onde ; il y avait une liberté de création sans limite, on aurait dit Reckless & Relentless sous stéroïdes ».

Le premier single éponyme, The Black, va dans ce sens : avec son riff de guitare percutant, son rythme indus et son refrain hypnotique, ce titre voit le groupe adopter un son plus puissant encore.

« Je pense que tout le monde traverse ça à moment. Il y a toujours un moment, dans la vie, où tu essaies désespérément de t’accrocher à quelque chose, mais tu n’y arrives pas. Tu te sens perdu, mais tu prends sur toi. Cette chansons est là pour rappeler qu’il faut continuer à se battre, pour trouver la lumière au bout du tunnel ».

The Black représente l’apogée du style si particulier d’Asking Alexandria, celui qui a fait le succès de Stand Up and Scream en 2009 et a transformé « The Final Episode (Let’s Change the Channel) » en disque d’or. Reckless & Relentless, qui suivit en 2011, pointa à la 9ème place du Billboard Top 200, tandis que From Death to Destiny entra à la 5ème place en 2013.

Cet album marque un nouveau départ pour le groupe, celui de leur chapitre le plus important. « C’est une nouvelle ère », lâche Bruce. « On s’est pris un coup de pied au cul, qui nous a redonné la passion, la colère, et l’agressivité dont nous avions besoin. J’espère que quand les gens entendront ce disque, ils se diront ‘Fuck yeah, mon groupe préféré est de retour ! ».

Découvrez le second single « I won’t Give In »: