Acyl + Malemort + Nemost : Live Report

Acyl + Malemort + Nemost : Live Report

ACCESS LIVE présentait ACYL + Malemort + Nemost à la Boule Noire à Paris le 5 octobre 2018 Live Report et photos de Stéphane Masson

ACCESS LIVE
présentait
ACYL + Malemort + Nemost
à la Boule Noire à Paris
le 5 octobre 2018

Live Report et photos de Stéph Pictures

En ce joli 5 octobre il est temps de se bouger et d’aller poser ses fesses à La Boule Noire pour le concert d’ Acyl avec en première partie Malemort et Nemost. Précisons que ce concert est organisé par l’équipe d’Access Live.

Me voilà donc arrivé à bon port et force est de constater que si l’affiche de la soirée n’est pas annoncée « sold out » et bien il y aura tout de même pas mal monde à en juger par la file d’attente impatiente de voir l’ouverture des portes se faire.

Allez hop on entre tous et direction le premier rang, ce soir il ne fallait pas traîner si l’on voulait réussir à s’accrocher à la « crash barrière » locale qui fut prise d’assaut, ce qui je dois bien le dire m’a surpris.

Trêve de Blabla il est temps d’attaquer dans le bois dur avec la montée sur scène de Nemost qui doit foutre le feu à tout ce petit monde.  Précisons que Nemost est un groupe parisien de Melodic/Progressive Death Metal aux influences allant de Metallica à Dark Tranquility en passant Opeth et Lamb Of God. Ce qui est certain est que Nemost n’est pas venu pour plaisanter et le groupe plante le décor dès le premier titre « Year Of the Libra » qui va tout de suite donner le ton du set à savoir du lourd du lourd et…du lourd.

Nemost va envoyer des accords pesants remplis de hargne qui ne manqueront d’exciter la foule présente et de la monter en température pour la suite de la soirée. Les têtes remuent dans tous les sens c’est très bon signe…

Le set puissant de Nemost est vraiment une entrée en matière des plus agréable pour cette soirée aux styles de Metal si variés.

 Setlist :
01. Year of the Libra
02. Sandstorm
03. Sardanapale
04. Nouveau Morceau #1
05. The Pale Observer
06. Pressure Nation
07. Nouveau Morceau #2
08. Respawned

Changement de plateau en cours, petite discussion tranquille en attendant, impatient, l’entrée de Malemort sur les planches…

Pour ceux qui ne le savent pas encore rappelons que Malemort est un groupe parisien de Free Metal dont le petit dernier se nomme « Ball Trap ». Comment expliquer aux personnes qui ne sont pas présentes ce soir à La Boule Noire que dès les premiers accords c’est le bordel absolu ?

En effet, j’ai envie de dire comme d’habitude, Malemort va retourner la salle en moins de temps qu’il en faut pour le dire. A la fois en entament la séance avec le titre ‘Ball Trap’ il ne pouvait pas en être autrement…Avec un  Xavier (chant) survolté qui saute partout allant jusqu’à faire l’équilibriste entre la scène et la « crash barrière »  et ses zicos qui sont toujours aussi déchaînés il est impossible de retenir la foule qui bouge dans tous les sens et chante à s’en faire exploser les cordes vocales. La communion entre le groupe et « son » public est plus que palpable et ce qui devait arriver arriva… Xavier sera obligé, avant de nous souhaiter une bonne fin de soirée, d’aller chanter au milieu des fans pour que cette communion atteigne son apogée.

Encore merci pour la claque les gars !

Setlist :

Ball Trap
Insoumission
Madame
Brûle
Le Domaine
Atomique Diplomatie
Décadence
Foutue belle jeunesse
Mille regards
Carnaval Cannibale
Cabaret Voltaire

Petit moment de pause bien mérité où d’ailleurs je constate que quelques personnes ont apparemment leur dernier métro très tôt ce soir…

Quoiqu’il en soit c’est l’effervescence sur les planches de La Boule Noire afin de tout mettre en place pour le set d’Acyl.

La petite intro qui va bien, et qui annonce la montée plus qu’imminente d’Acyl, est immédiatement couverte par les cris des fans qui attendent de prendre une nouvelle claque en pleine face. Acyl est un groupe d’Ethnic Expérimental Metal algérien dont le dernier album « Aftermath » est sorti en 2016.  Acyl c’est un mélange de sonorités orientales et metal qui envahi la salle avec un savant mélange qui nous emmène immédiatement en des lieux exotiques. Sentiment de voyage assuré avec l’utilisation d’instruments orientaux. Le public est aussitôt sous le charme, et en même temps  il faut l’ avouer, il y a clairement dans la salle de nombreuses personnes têtes chevelues qui ne sont pas à leur premier concert d’Acyl. La puissance du Metal développée par le groupe et la rage et la hargne  dans le chant d’Amine sont à l’origines d’headbangs frénétiques dans le public qui est un temps dorloté lors de moments plutôt lents et mélodieux et dans un autre percuté par des accords dévastateurs et ce tout au long de la performance d’Acyl. Le public sera déchaîné jusqu’à la dernière note du titre ‘Autonomy’ qui clôturera cette soirée, riche en émotions et en décharges d’adrénaline.

 

Setlist :

Intro
The Evil’s Depths
Mercurial
Finga
The Battle Of Constantine
Al Kiama
Obduracy
The Angel’s Sins
Gibraltar
Head On Crash / Ungratfulness
Autonomy

Rock Metal Mag remercie Access live