INTERVIEW SABATON

INTERVIEW SABATON

Rock Metal Mag a eu le plaisir de s’entretenir avec Joakim Brodén, chanteur du groupe SABATON le mercredi 22 juin 2016. ________________________________________________________________________________________________ Download festival 2016 Rock Metal Mag : Bonjour Joakim, le 12 juin 2016, SABATON était à l’affiche du premier Download parisien, comment as-tu trouvé le Festival ? Joakim : Humide ! (rires). En fait, je

Rock Metal Mag a eu le plaisir de s’entretenir avec Joakim Brodén, chanteur du groupe SABATON le mercredi 22 juin 2016.

13516543_1083180608414163_8081767319489783229_n

________________________________________________________________________________________________

cosabaton

Download festival 2016

Rock Metal Mag : Bonjour Joakim, le 12 juin 2016, SABATON était à l’affiche du premier Download parisien, comment as-tu trouvé le Festival ?

Joakim : Humide ! (rires). En fait, je ne réalisais pas à quel point le public était excellent … Rester là, debout, sous un déluge de puie  … Chapeau ! Je crois que deux de mes micros ont cassé, parce que j’étais sous la pluie et non pas sous le « toit » de la scène. L’équipe technique recommandait de nous tenir à l’arrière de la scène afin que tout soit protégé, mais on s’est dit … « Non, si le public est trempé, on le sera aussi ! »  En ce qui me concerne, c’était les micros mais chacun de nous a subi des dommages collatéraux ! (rires). Mais c’était drôle ! Les équipements et les instruments sont là pour être utilisés dans toutes les conditions, et j’ai passé un putain de bon moment ! La chose qui m’a vraiment le plus dérangé en réalité, c’était que juste avant de commencer à jouer « Swedish Pagans ».  lorsque je me suis avancé vers le public pour le faire chanter, et que je me tenais là, devant eux en criant « are you with me ?! », d’un seul coup le micro est mort à cause de la pluie ! Là je me suis senti vraiment con. Et celui que j’ai eu après était le dernier que l’on avait, alors fallait faire très attention ! (rires).

cosabaton-0

Download festival 2016

________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag « Heroes » est numéro un des ventes en Suède … est ce que tu prêtes attention aux critiques des fans et de la presse musicale ?

JoakimOui, vraiment, c’est très important pour moi et pour le groupe de savoir ce que pensent les fans de notre musique. Donc sur ce point de vue, oui, nous nous y attardons. Pour ce qui est des critiques dans les magazines, par exemple, je m’en fiche, pour être honnête. Ca pourrait venir d’un fan ou de quelqu’un qui n’aime pas le groupe … donc si je ne suis pas au courant de ça et si je ne sais pas exactement de qui ça vient, je m’en fiche, ça n’a pas du tout d’importance pour moi.

________________________________________________________________________________________________

  Rock Metal Mag  Suite à ce succès, est ce vous avez une certaine pression pour ce que vous allez faire après ?

JoakimOui, toujours. J’ai horreur de ça. C’est la pire des choses parce qu’à chaque fois que nous commençons à faire un nouvel album, on est sous pression, on est anxieux du résultat. Mentalement, je sais pertinemment que toutes les chansons que j’écris ne pourront pas être les meilleures de Sabaton. Mais émotionnellement, je veux qu’elles soient toutes aussi bonnes les unes que les autres. Lorsque l’on commence le processus d’écriture des paroles et la composition de la musique, c’est vraiment cafardeux et difficile, et tu prends sur toi. Mais une fois que le processus est bien lancé et qu’il commence vraiment à prendre forme, c’est beaucoup mieux car tout devient presque automatique. Et à la fin, juste avant d’entrer en studio, chacun d’entre nous commence à détester la totalité du travail fourni, et à tout remettre en question. On en arrive même à en avoir marre de la chanson que l’on préférait. Et chaque fois que nous faisons un album, si c’est quelqu’un qui n’aime pas Sabaton, et qui n’aime pas non plus le nouvel album, on s’en fout. En revanche, si c’est quelqu’un qui, habituellement aime Sabaton ou qui en a de bons souvenirs, qui n’aime pas l’album, c’est plus embêtant. La seule chose que nous pouvons faire c’est promettre qu’on a fait de notre mieux.

________________________________________________________________________________________________

  Rock Metal Mag :  Pourquoi avoir choisi d’enregistrer le live du Wacken ?

Joakim : Pour des raison plutôt égoïstes (rires). On a pu être en tête d’affiche au Wacken, et ça c’est quelque chose dont on rêve quand on commence à jouer dans un groupe ! En fait, on ne rêvait même pas d’être en tête d’affiche du Wacken mais simplement d’y jouer ! Donc forcément, on voulait ça sur un DVD !

________________________________________________________________________________________________

  Rock Metal Mag : Et en ce qui concerne le SABATON OPEN AIR, vous aimeriez exporter votre festival dans d’autres pays ?

JoakimOui, peut-être. Je ne sais pas encore en réalité. Nous avons pensé à ça, mais le problème c’est que les jours ne comportent que 24 heures, et quand on fait environ 170 shows par an, qu’on voyage 250 jours minimum par an, sans compter les répètes et les extras, ça laisse au maximum 100 jours à la maison, pour toute une année.  Donc si possible, oui, mais c’est en train de devenir de plus en plus dur. Parfois les gens nous demandent combien coûte un concert de Sabaton. J’ai envie de leur répondre que le concert est gratuit car on adore jouer du metal … Mais nous enlever à nos familles, nos amis, nos maisons, et nous faire voyager d’aéroports en aéroports, ça ça coute du blé.

12523832_10154141672388417_8691219677658211222_n

________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Si tu devais jouer avec d’autres artistes, quel serait ton line-up de rêve ?

 Joakim Dans le cas d’un line-up de rêve pour Sabaton je voudrai tout le monde à part moi parce car j’aimerai vraiment voir Sabaton en concert (rires) … Alors on met Freddie Mercury au chant, et on laisse tout les autres pour la partie instrumentale, comme ça je peux voir le concert! Ce serait génial !

________________________________________________________________________________________________

     Rock Metal Mag : Le groupe a-t-il changé ses habitudes dans la préparation des concerts depuis les attentats de Paris ?

  Joakim : Non, nous n’avons rien changé. La seule chose dont nous avons discuté concerne la sécurité des fans. Nous sommes en train d’en parler, je ne sais pas ce que nous allons faire mais on en parle. Mais le plan serait de payer pour que la police patrouille aux alentours de chaque salle dans laquelle nous jouons. Car les équipes de sécurité des salles vérifient les billets mais sont moins attentives aux conflits qui peuvent y avoir … Donc on aimerait une patrouille à l’extérieur des salles. Et ce ne serait pas seulement en cas d’attentats, mais simplement pour éviter les bagarres ou les incidents quels qu’ils soient ou même si quelqu’un venait à se blesser, par exemple. Et ça dépendrait des villes, car certaines villes n’autorisent pas ce genre de « services ». Donc voilà, si nous devions changer quelque chose, ce serait ça. Sinon, si nous changions nos habitudes dans la préparation des concerts, les terroristes seraient gagnants. Et je ne vais surtout pas laisser passer ça.

________________________________________________________________________________________________

     Rock Metal Mag : Qu’est ce qui t’a attiré dans le milieu du metal ?

  Joakim : Facile ! Dirkschneider ! J’avais trois ou quatre ans, je ne me rappelle pas vraiment mais ma mère était dans la cuisine et moi j’étais dans le salon en train de regarder la télé. Je ne sais pas ce que ma mère faisait dans la cuisine mais, disons  pour l’histoire qu’elle préparait à manger. Et d’un coup elle m’a entendue crier « AAAAaaAAaaAAAAAaaaaahhhHHHhh ! ». Elle a couru dans le salon et là elle me voit en train de chanter, danser et crier. Elle a regardé la télé pour savoir ce qui se passait et elle s’est rendu compte que j’étais simplement en train de regarder le clip vidéo de « I Wanna Rock ». Elle m’a dit « bon il ne ressemble à rien mais au moins il chante bien », et du coup elle m’a acheté l’album.

_______________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quels sont tes hobbies, à part la musique ? 

    JoakimJe n’ai pas vraiment de temps pour les hobbies ! Je ne peux rien faire qui prend du temps. Mais, si je ne faisais pas de musique, mon hobbi serait la musique, tu vois ce que je veux dire ? Bon il y a certaines choses que j’aime faire, j’aime rester en forme déjà. Je ne suis pas un accro de la diététique ou je ne sais quoi, mais j’essaye de rester en forme au maximum car je me sens beaucoup mieux. A la limite, la seule chose qui pourrait être un de mes hobbies serait le pinball ( Fleeper) . Le bon vieux pinball ! J’adore ça ! J’en ai un à la maison, ça me permet de faire des pauses et c’est parfait pour moi. Quand j’écris de la musique je suis tellement dedans que j’y passe tout mon temps, alors que le pinball ça ne me prend pas tant de temps que ça. Ça me permet de me concentrer sur autre chose que la musique car on ne peut pas jouer au pinball en pensant à autre chose. C’est un jeu rapide, tu dois être à fond dedans. Et ça m’éclaircie l’esprit, ça me permet ensuite d’écrire à nouveau correctement de la musique.

________________________________________________________________________________________________

    Rock Metal Mag :   Sabaton va jouer pour la première fois dans la salle mythique de l’Olympia, à Paris … Que penses-tu de ça ?

    JoakimJe ne suis même pas allé voir comment c’était pour être honnête car je n’ai entendu que des bonnes choses dessus, que ce soit de la part de groupes qui y ont joués ou de gens qui y sont allés, tout simplement. Ce qui me rend vraiment heureux c’est qu’il y aura assez de place pour amener tous les accessoires, et les décors sur scène. Et ça change, car en général, nous n’étions pas considéré comme un groupe assez important pour jiouer dans une salle de cette envergure. Et je trouvais ça dommage qu’en Allemagne ou en Suède les gens puissent voir Sabaton avec tout le décor alors qu’en France ce n’était pas le cas. Tout le monde sait et comprend que le show ne serait pas le même devant un public de 1000 personnes que devant 6000 personnes, et je trouvais ça tout de même dommage.

________________________________________________________________________________________________

  Rock Metal Mag : Connais-tu quelques groupes français ?

  Joakim Alors déjà bien évidemment Gojira ! Mais il y a un roupe qui m’a particulièrement frappé … Je crois qu’il ’appelle ETHS, il me semble … Ça devait être en 2007, 2008 ou 2009, nous jouions en Hongrie dans un festival, et là, un groupe français est arrivé, et j’ai vu cette petite nana chanter de la musique extrême … Je ne savais pas quoi penser, au début ça commençait tout doucement puis d’un coup elle s’est mise à hurler ! Et cette voix puissante venait d’une toute petite nana !!! Et j’ai trouvé le contraste vraiment cool ! Et je connais aussi un autre groupe qui s’appelle Heavenly. Mais je pense que les meilleurs groupes français font plutôt de la musique extrême.

________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag remercie joakim de SABATON, Axelle Kotipelto qui a fait cette interview pour notre webzine et Roger de Replica promotion qui nous a permis de réaliser cette rencontre à Paris.

***************************************************

cosabaton-2

Download festival 2016

_______________________________________________________________________________________________

https://www.facebook.com/sabaton/

http://rockmetalmag.fr/download-2016-live-report-jour-3/

http://rockmetalmag.fr/?s=SABATON+