interview: HONEYMOON DISEASE


Honeymoon Disease est un groupe suédois formé à Göteborg en 2014. Le combo, composé de Jenna (Jennifer) au chant et à la guitare, de Acid (Anna) à la guitare et de Jimi (Jimmy) à la batterie, balance en pleine face un rock ‘n’ roll piquant. Leur premier album « The Transcendence » le prouve efficacement.
C’est à l’occasion de leur passage à Lille sur La Péniche en octobre, que Rock Metal Mag a pu s’entretenir avec le groupe pour faire plus ample connaissance.

Rock Metal Mag: Comment se passe la tournée avec Zodiac et RavenEye ?
Jenna (chant, guitare): Ça se passe très bien. Nous sommes sur les routes depuis deux semaines et demi.
Acid (guitare): C’est la première fois que l’on vient en France et ça marche très bien. Le show à Paris s’est bien passé et celui à Strasbourg était vraiment amusant. De même pour le concert de ce soir à Lille. C’est super de jouer sur une péniche !

*******

Rock Metal Mag: Comment est né le groupe et pourquoi avoir choisi « Honeymoon Disease » comme nom ?
Acid : Le groupe est né quand Jennifer et moi étions dans une autre formation appelée Thrill Warriors. Elle était dans le groupe depuis quelques années et je suis arrivée juste avant la séparation. Ben sûr, Jennifer voulait continuer à faire de la musique avec moi. On a donc discuté d’un nouveau projet qui serait tourné vers le rock’n’roll, car nous aimons toutes les deux The Hellacopters. J’ai dit à Jennifer que le seul moyen de réussir dans un groupe était de se donner à 100% et c’est la raison pour laquelle nous avons créé Honeymoon Disease. En ce qui concerne le nom, il a était choisi par Jennifer.
Jenna : Oui. J’ai entendu ce mot en regardant la télévision. Quand des mots assez spéciaux me viennent, je dois les écrire. Lorsque nous avons démarré le groupe, j’ai dit à Anna que nous devrions l’appeler Honeymoon Disease (autre nom donné à la Cystite en anglais) .
Acid : C’est comme notre musique, c’est un long processus rock’n’roll. C’est quelque chose d’à la fois bon et mauvais.
Et Jimmy est arrivé dans le groupe il y a deux ans.
Jimmy (batterie) : Oui, car il n’y avait pas de batteur fixe avant…
Acid : C’était juste moi et Jennifer (Jenna).
Jimmy : Et c’est seulement lorsque je les ai rejoint que nous avons commencé à jouer en live.
Acid : Avant ça, Jimmy était dans un autre groupe appelé Mamont.
Jimmy : Je pense qu’on devrait préciser que Cédric joue de la basse avec nous sur le reste de la tournée. C’est le remplaçant français.

*******

Rock Metal Mag: Votre bassiste, Nick, est parti au cours de la tournée, que s’est-il passé ?
Acid : Il est retourné chez lui en Suède. Il ne se sentait pas bien, donc il ne pouvait pas être en tournée avec nous pour le moment. En attendant, nous avons Cédric et c’est un très bon bassiste !

*******

RMM: Comment définiriez-vous votre musique en 3 mots ?
Acid : Je dirais Rock.
Jenna : Énergétique
Jimmy : Infection

*******

Votre premier album « The Transcendence » est sorti le 20 novembre 2015 via Napalm Records. Avez-vous déjà de nouvelles chansons pour le prochain ?
Jenna : Oui nous travaillons de nouveaux morceaux. Nous avons d’ailleurs commencé la pré-production il y environ un mois et demi.
Acid : Nous avons la moitié des chansons de prêtes et nous allons commencé à enregistrer en février, à Madrid. On souhaite avoir un son plus heavy. Ça sera un album bien produit, mais plus brut et heavy.
Jimmy : Le nouvel album sortira l’année prochaine.
Acid : Oui à l’été ou à l’automne prochain.

*******

Qu’est ce qui rend votre groupe différent des autres selon vous ?
Acid : Je pense que l’honnêteté des paroles est un point important. Nous sommes honnêtes dans ce que nous écrivons. Notre son est rétro mais dans un sens, il sonne d’une manière originale. Nous faisons quelque chose que beaucoup de groupes ne font plus de nos jours. Nous faisons du rock’n’roll bourrin et nous donnons 100% de notre personne dans tout ce que nous faisons. Je pense que tu peux le voir pendant nos performances. Nos chansons sont bien arrangées.
Jimmy : Nous sommes actuellement le groupe le plus égal du monde, car nous sommes deux gars et deux filles. C’est vraiment cool et ce n’est pas tellement commun dans le rock.
Acid : Oui en effet, je pense que c’est important d’avoir une femme à la tête du groupe, pas seulement en tant que chanteuse, mais aussi en tant que musicienne. Il faut montrer aux gens que dans le rock, il n’est pas question de genre, mais simplement de musique. C’est essentiel pour nous. La musique vient en premier.

*******

Comment êtes-vous tombés dans le monde de la musique et quand avez-vous commencé à jouer ?
Jimmy : Grâce à Kiss ! J’aimais bien danser en écoutant ce groupe. Mon père mettait souvent de la musique et je pense qu’au fond, j’ai toujours voulu être batteur. J’ai commencé à 13 ans. En fait, j’ai démarré un groupe avant même de savoir jouer de la batterie. Je souhaitais avant tout être dans un groupe, encore plus que de jouer d’un instrument.
Jenna : J’ai commencé à jouer dans un groupe quand j’avais 10 ou 11 ans. Comme Jimmy, j’ai aussi été beaucoup influencé par Kiss. Et puis les choses ont continués et je n’ai jamais arrêté. Je pense que j’ai vraiment trouvé ce pour quoi je suis faîte.
Acid : En ce qui me concerne, je joue depuis que j’ai 11/12 ans. J’ai toujours écouté Thin Lizzy et je pense que tu peux entendre cette influence dans les riffs sur l’album. C’est une de mes plus grandes influences avec Kiss. Je me suis toujours amusée avec mes amis à travers la musique. J’ai commencé dans un groupe qui faisait des reprises de Black Sabbath. Puis je me suis dirigée progressivement vers du trash metal. Honeymoon Disease est d’ailleurs mon premier véritable groupe de rock, et c’est grâce à Jennifer que je fais du rock’n’roll maintenant.

cohoneymoon-disease-6
********

Êtes-vous stressés avant de monter sur scène ?
Jenna : Ça arrive des fois, quand on a très peu de temps entre les balances et le moment où il faut jouer. On s’amorce lorsque l’intro de notre set débute. Nous sommes dans un état d’excitation. On se dit que c’est le moment où il faut y aller à fond.
Acid : Je pense que c’est un stress positif. Nous disons beaucoup de jurons en suédois, mais c’est amusant. Je me sens comme une ado avant de monter sur scène.
Jimmy : Et je pense que c’est vraiment un truc cool quand tu fais de longues tournées. On se laisse porter par le courant. Nous devons le faire et nous ne pensons qu’à une seule chose, c’est d’aller sur scène chaque soir.
Acid: Quand tu montes sur scène, tu oublies le stress et tout le reste. C’est un sentiment agréable.

*******

Qu’est ce que vous appréciez le plus en France ?
Acid: Le fromage de Brie !
Jenna : Les gens ont été super sympas ici. On a été très bien accueilli par tout le monde, alors que c’est la première fois que l’on vient en France en tant que groupe. C’est un beau pays.
Jimmy : Et la nourriture ! Elle est excellente.
Acid: J’ai pris le métro à Paris pour voir Le Louvre et d’autres choses. J’ai beaucoup aimé la manière logique dont fonctionne le métro parisien. C’est très grand mais c’est bien fait.
Jenna : On a été visité le cimetière du Père-Lachaise pour voir la tombe de Jim Morrison

*******

Et quand peut-on espérer vous revoir par chez nous ?
Acid: Nous espérons revenir l’année prochaine.

Site officiel : http://www.honeymoondisease.com/
Facebook : https://www.facebook.com/HoneymoonDisease