Interview : EVENLINE

Interview : EVENLINE

ENTRETIEN AVEC TROIS DES MEMBRES DU GROUPE EVENLINE Rock Metal Mag a eu le plaisir de s’entretenir avec Arnaud Gueziec (chant), Fabrice Tedaldi (Guitare) et julien Patoue (batterie) du groupe EVENLINE, quelques heures avant leur concert au Backstage By The Mill le 24 février 2017 Voir notre Live Report : http://rockmetalmag.fr/evenline-magoa-conscience-harmonic-generator-live-report/ ***************************************************************************************************************** Rock Metal Mag : Votre album « In

ENTRETIEN
AVEC TROIS DES MEMBRES DU GROUPE
EVENLINE

Rock Metal Mag a eu le plaisir de s’entretenir avec Arnaud Gueziec (chant), Fabrice Tedaldi (Guitare) et
julien Patoue (batterie) 
du groupe EVENLINE, quelques heures avant leur concert au Backstage By The Mill le 24 février 2017

Voir notre Live Report :

http://rockmetalmag.fr/evenline-magoa-conscience-harmonic-generator-live-report/

*****************************************************************************************************************

Rock Metal Mag : Votre album « In Tenebris » est sorti depuis un peu plus d’un mois (20 janvier 2017), quelles sont les rétombées médiatiques à son sujet?

Fabrice Tedaldi :  C’est vrai que l’on a eu de nombreuses retombées au niveau de la presse. On va être dans Myrock, dans le Rock Hard Italy, et Metal Ob’s qui est distribué dans toutes les Fnacs. On a eu déjà des interviews et d’autres qui vont paraître, on a eu quelques chroniques également dont une pour Rock Hard et beaucoup de webzines aussi ont répondu présents. En fait tous ceux qui nous ont suivi sur le premier album, ont demandé à écouter le deuxième. Donc c’est plutôt très positif et la plupart ont compris notre direction artistique.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Alors justement, « In Tenebris » est votre second d’album, est ce que vous pouvez dire que votre style a changé par rapport à « Dear Morpheus »?

Arnaud Gueziecoui il a changé justement. on voulait quitter le coté un peu US, pour bifurquer vers le metal alternatif. Cela se prêtait naturellement à la nature des compositions qui est de base plus violente avec des textes beaucoup plus sombres. Donc on allait forcément moins faire de ballades que sur le 1er album. Ensuite on ne s’est pas du tout forcé. On écrit et on compose en fonction de notre état d’esprit. Si j’avais ressenti un peu plus d’optimisme et de joie il y aurait eu surement des chansons plus gaies, mais ce n’était pas le cas. Et puis aujourd’hui, les choses changent aussi, et on ne referait pas un « In Tenebris ». C’est franchement, au moment de la composition que les choses se décident. « In Tenebris », on a mis 6 mois pour l’écrire, et on a fait du 6 mois intensifs. Le premier album, « Dear Morpheus » est plus large parce que nous avons mis deux ans pour l’écrire et nous sommes passés par beaucoup d’états d’esprit et beaucoup d’états d’âme différents et c’est ce qui explique qu’il ya des chansons plus douces et d’autres un peu plus énervées. pour « In Tenebris », il y a vraiment une cohérence qui ressort principalement sur cet opus parce qu’il a été écrit assez rapidement.

Fabrice Tedaldi : La période se situait à peu près de novembre 2015 à juin 2016, donc tout l’été dernier, tout juillet 2016 on a enregistré « In Tenebris ».

__________________________________________________________________________________

14721539_10157620418475471_2547425720700280522_n

Rock Metal Mag : Les pochettes des deux albums sont totalement différentes, et celle de « In Tenebris », comme l’indique le titre est beaucoup plus sombre. Comment avez vous choisi cette pochette?

Arnaud GueziecPour les pochettes, c’est uniquement par rapport au clin d’oeil assumé pour Matrix et son univers. Et il y a une scène dans cette trilogie qui nous a marqué, celle de l’architecte, où tout est blanc. Du coup on a voulu avoir justement une pochette blanche, avec des rêves dans des télés. Mais pour le deuxième album on voulait quelque chose de sombre par rapport à la musique et aux paroles. Et on est tombé sur une artiste, sur Facebook, qui était sponsorisée pour ses oeuvres, et je suis tombé dessus par le plus grand des hasards. Par contre dès que je l’ai vu, j’ai su que ce serait cette pochette la et pas une autre. Donc en fait on a pas eu à chercher des idées de pochettes. D’habitude, ça peut être prise de tête pour le choix, mais cette fois-ci, pour moi c’était tellement évident …Et puis j’en ai tellement bien parlé aux autres qu’ils l’ont tout de suite accepté.

Fabrice TedaldiOui mais en fait, quand il nous l’a montré, on avait déjà eu ce genre de discussions, et on ne voulait pas que ça fasse trop dans le style pochette un peu kitch, avec la nana et sa grande robe, plus dans le genre Metal symphonique. C’est pas que je n’aime pas le style symphonique mais il fallait que ce soit cohérent avec notre musique. Et puis le nom de l’album était déjà trouvé, alors le visuel et son coté sombre collait bien.

Arnaud GueziecIl vaut mieux fonctionner dans ce sens là. Après il n’y a pas de vérité, mais je pense que de trouver l’artwork en fonction du nom de l’album, aura surement une cohérence plus naturelle plutôt que de trouver un nom d’album en fonction de l’artwork.

_________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : les paroles portent sur les désillusions sentimentales, les cauchemars, la maladie, la solitude, la haine……. Beaucoup de choses négatives . Est-ce que cela est lié à vos états d’âme personnels?

Arnaud GueziecAlors c’est plus, par rapport à mon état d’esprit général, puisque c’est moi qui écrit les paroles. Ce sont des sujets qui me tenaient à coeur et j’étais la dedans pendant ces 7 mois d’écriture. Donc, comme je considère un peu la musique comme une échappatoire, un miroir auquel on peut se confesser naturellement sans être jugé, du coup il n’y a pas de barrière donc je me livre et je lâche un peu tout dans mes textes. Pour tout vous dire, je crois que sur toutes les chansons, il y en a une seule que l’on a mis de coté. Toutes les autres ont les a gardées parce qu’il y avait immédiatement une alchimie et une cohérence. On savait exactement dans quelle direction travailler. C’est en fait un vrai coup de colère par rapport à plein de choses qui se passent, même si je parle aussi d’amour, mais plus d’amour et de haine. Je parle aussi des déceptions, et toujours des rêves qui sont aussi un sujet récurent, par rapport à nos petits soucis de sommeil. Enfin pour tous ces thèmes là, je crois que je n’aurais jamais de page blanche parce que j’ai toujours quelque chose à raconter. On verra si on fait un troisième album il y aura peut être encore une chanson sur les rêves, mais peut être avec plus d’optimisme. cela dépendra du moment.

______________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi avoir repris le titre de Jamiroquoi « Deeper Underground »

Fabrice Tedaldi : j’avais presque oublié pourquoi on l’a repris !

Arnaud Gueziec :  Parce qu’on nous la demande souvent. On l’a joué depuis le début et à chaque fin de concert on nous demandait pourquoi on ne l’enregistrait pas. Donc on s’est dit pourquoi pas faire une cover, vu qu’on ne l’avait encore jamais fait. Et on est parti sur ce titre à cause du potentiel rock metal de la chanson qui groove vachement, avec une guitare bien présente. Cette chanson est vraiment Rock et au niveau de ma ligne vocale, j’ai énormément respecté son travail. Je n’ai rien changé car elle se prête vraiment bien à l’univers Rock/Metal. On a brodé un peu et on a composé un peu au milieu de la chanson et on termine avec un Riff de notre composition, mais c’est tout, car tout le reste est déjà présent dans l’original.

Fabrice TedaldiEn fait le titre et déjà juste le clip de « Deeper Underground » ressemble à « In Tenebris ». C’est assez profond et ça restait cohérent. C’était pas une reprise de « Pink », juste comme ça, par exemple ! (rires)

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous pensez prendre une direction un peu plus Death mélodique après « In Tenebris »?

Arnaud GueziecNon, pas Death. C’est vrai que l’on a durci le ton avec « In Tenebris » mais ça reste quand même plus porté sur la mélodie. Alors effectivement, il y a plus de scream, les paroles sont plus sombres, mais par contre on a toujours des ressources mélodiques. Je vais même aller jusqu’à dire que les refrains font plus pop, par rapport au premier album, parce que ils sont plus énervés. Donc le contraste amène un petit peu de douceur.

Fabrice Tedaldi :  On serait plus dans le style Metalcore, surtout si on prend le titre « Never There »qui est un gros clin d’oeil à Killswitch Engage, qui est un peu le groupe qui a lancé le Metalcore.

coEvenline14 - Copie___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quels sont vos projets futurs, musicalement parlant ?

Arnaud GueziecAlors pour Evenline, maintenant, on veut surtout faire des concerts. On a enregistré l’album, et on est volontairement resté dans l’ombre. Cela va faire un an et demi que l’on a pas fait de concert, puisque l’on s’est concentré sur l’écriture d’ « In Tenebris », mais à présent l’objectif est de faire des dates.

Fabrice TedaldiOn a mis aussi l’accent sur les vidéos, avec deux clips qui sont déjà sortis et un troisième va suivre.

Arnaud GueziecEt en fonction du succès du troisième clip, on verra si on en sort un quatrième. Et c’est vrai que c’est quelque chose que l’on avait pas sur le premier album. On avait fait un clip et très tardivement. Alors que pour « In Tenebris » on a fait deux vidéos avant la sortie de l’album.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Et sinon vous avez des projets en parallèle avec Evenline?

Arnaud GueziecAlors Fabrice et Julien sont en parallèle dans le groupe Raptor King

Fabrice Tedaldi :  C’est un projet que j’avais depuis un petit moment. C’est vrai que l’on était dans une période plus calme avec Evenline et ça va faire 3 ou 4 ans que je voulais faire un mélange de choses plus variées, un mélange de tout.. Donc j’ai contacté Julien qui est venu pour faire un  test et du coup on a fait une selection sur quelques maquettes que j’avais. On a bossé ensemble sur ce projet et au fur et à mesure on a trouvé un chanteur, le raptor. Donc c’est une autre facette beaucoup plus violente et plus agressive et c’est une musique totalement différente avec un petit coté humoristique dans les paroles  et une musique très énervée. Pour ma part en tout cas j’avais besoin d’un autre endroit pour m’exprimer. J’avais plein de compositions qui ne se prêtaient pas à Evenline.

Arnaud GueziecEn ce qui me concerne, j’ai un projet solo qui s’appelle Zadkiel, qui est plus Folk, variété française. C’est de la ballade et ça n’a vraiment rien à voir. C’est la petite douceur d’Evenline !

Fabrice TedaldiQuand j’ai rencontré Arnaud en 2008, il était plus orienté musique pop Folk. Moi j’en écoutais mais un peu moins et j’étais plutôt Metal.

Arnaud GueziecJe n’écoute pas de Metal en fait. La musique d’In Tenebris, je ne l’écoute pas beaucoup. Je n’écoute absolument pas de groupes comme Killswitch Engage et si j’ai repris le morceau de Jamiroquoi dans leur style musical c’est que je l’ai vraiment ressenti comme ça. Je me suis mis au Rock avec des groupes comme Creed et Stained, qui sont très portés sur la mélodie, mais sinon j’écoute vraiment des artistes Folk comme Jack Savoretti, Damien Rice, James bay, j’adore les trucs guitares/voix, mais si j’ai un artiste à citer en particulier c’est Ed Sheeran, avec ses ballades et moins son coté pop. Voilà, c’est plus ce genre musical qui me touche, comme aussi Lifehouse, et son rock mélodique.

Fabrice TedaldiAprès, ce qui est sur, c’est que plus on avance avec le temps et plus on vieillit, plus on écoute de choses. j’écoute aussi des choses sucrées, très douces, même de la musique de film. Bon après il y a une grande différence entre ce que l’on écoute et ce que l’on va composer. Comme Arnaud, j’aime bien aussi James Bay, j’ai même découvert le groupe The XX, ou même Jack Johnson. En fait il y a énormément de choses à découvrir.

Arnaud GueziecEn fait ce qu’il faut c’est trouver le juste équilibre. Et en ce qui me concerne, j’ai trouvé cet équilibre entre Evenline, beaucoup plus « violent », sans être du Death et mon projet solo Zadquiel, qui est beaucoup plus doux.

__________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : En fait c’est parfait pour vos compositions ce mélange de style, et vous accordez bien vos violons?

Arnaud GueziecC’est ça. Fabrice apporte une idée, on en parle et on fait ça ensemble

Fabrice TedaldiMais cette fois-ci en terme de composition par rapport au premier album, c’est que l’on a beaucoup plus travaillé à quatre. Julien est venu nous épauler pour les compositions à la batterie et en fait il joue beaucoup de choses et il est vraiment très fort.

Julien PatoueC’est sur qu’au bout de 15/ 16 ans de pratique on joue de mieux en mieux et beaucoup plus facilement des choses différentes..

Fabrice TedaldiOn a commencé la musique ensemble, donc quand je fais un Riff de guitare, j’en fait pas trop, parce que je sais que l’on va ré-arranger le tout. Donc comme il connait la guitare, vu qu’il en joue aussi, il sait comment interagir à la batterie lorsque l’on est tous ensemble et du coup on avance plus vite dans les compositions. Après il y a Thomas, à la basse, a une bonne connaissance d’harmonie aussi, et ça permet de créer quelque chose de cohérent tous les quatre. Donc c’est vrai que j’arrivais avec une idée mais plus comme une question ouverte.

coEvenline6 - Copie_________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez un planning pour 2017 ?

Arnaud GueziecNon, pour le moment on est toujours en train de chercher des dates pour une éventuelle tournée. On va voir si ça peut se faire.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Et bien merci de nous avoir consacré un peu de votre temps avant votre concert. Quelques mots pour conclure?

Arnaud GueziecMerci à vous. On espère que tout va bien se passer ce soir et que tout le monde va passer un bon moment.

_________________________________________________________________________________

Line Up

Arnaud Gueziec – Vocals
Fabrice Tedaldi – Guitar
Thomas Jaegle – Bass
Julien Patoue – Drums

http://www.evenline-music.com/

*********************************

Rock Metal Mag remercie EVENLINE et DOOWEET AGENCY.