16797931_10154652010638462_3896382086319158807_o

Interview Akroma


Rock Metal Mag
a eu le plaisir de s’entretenir
avec Bob
chanteur du groupe
Akroma

Matthieu Morand (guitare, orchestrations)  et Alain « Bob » Germonville (chant) sont à l’origine du groupe de Metal extrême symphonique Akroma, qui a vu le jour en 2003.  « Apocalypse Requiem » est le 4ème album et sa sortie est annoncée pour le 12 mai (Fantaizic Label)

Discographie : « Sept » (2006),  « Seth » (2009), « La Cène » (2014), « Apocalypse Requiem » (2017)

17917243_778950318930515_2396239955253657308_o

De gauche à droite (Photo Beverley Barucq)

Matthieu Morand : guitare, orchestrations
Alain « Bob » Germonville : chant
Pierre-Yves Martin : basse
Laura Kimpe : chant

Dirk Verbeuren : batterie

https://www.facebook.com/akromametal/

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : votre 4ème album « Apocalypse Requiem » va sortir le 12 mai, est ce qu’il s’agit de la suite de votre troisième opus « La Cène »?

 BobAlors, c’est un nouvel épisode de la bible, car on s’en sert beaucoup pour puiser notre inspiration. Mais cet album n’est ni la suite ni la fin de la Cène. Pour les premiers albums on s’est inspiré du premier testament et pour « Apocalypse Requiem » on a choisi le second testament qui est en fait le dernier chapitre de la Bible.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Le thème principal est celui de l’apocalypse?

BobDonc c’est toujours biblique, et pour cet album on s’est inspiré de l’apocalypse sur Terre. Il y a 6 morceaux, sur l’air, l’eau , la Terre et les hommes. C’est un Requiem sur Dieu qui se rend compte de la destruction de la planète par les hommes et sur sa décision de se venger. Un peu comme dans le deuxième album, mais cette fois ci il s’agit de Dieu. Mais cela n’a rien de catholique. La bible nous sert juste de support pour les textes de l’album.

Tracklist :
1. Kyrie
2. Offertorium
3. Sanctus
4. Agnus Dei
5. Lux Aeterna
6. In Paradisum

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment s’est déroulée la composition de cet album?

BobEt bien un peu comme pour tous les autres. Matt de son coté compose les lignes principales pour la batterie, la guitare et la basse, ainsi que tous les arrangements. Ensuite il envoie les pistes chez moi et de là, je lui renvoie mes premières impressions. On se contacte, on se voit et on parle des textes. En général, Matt sait déjà où je vais placer mes cris, vu que l’on se connait depuis de très longues années. On a vraiment fait la même approche et la même composition que pour les autres albums. Après chacun est libre d’apporter ses propres modifications que ce soit pour la basse ou la batterie. En fait Apocalypse, comme pour les autres albums, on l’a fait comme un film, avec un début, un milieu et une fin. On travaille toujours nos concepts de la même manière.  Il y a vraiment une histoire à suivre avec une chute évidemment. Par contre sur « la cène » on avait énormément de textes donc on avait pris 12 chanteurs alors que sur celui la on a voulu quelque chose de plus simple. Mais on a voulu aussi qu’il soit beaucoup plus agressif tout en étant aussi très classique avec l’ajout d’une programmation d’instruments comme le violon , le violoncelle. Sinon la composition a été plus mélangée Death Metal et Black Metal.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Donc c’est toi qui écrit les textes?

Boboui j’écris et j’interprète. Une fois que toute la partie orchestration est faite et que les principaux thèmes ont été déterminés, j’écris les paroles et la Bible me sert de support. Je l’ai lu en entier, la Bible, c’est un gros bouquin qui raconte plein d’histoires, et je m’inspire des thèmes pour en faire des chansons.

___________________________________________________________________________________

a3284178434_10

Rock Metal Mag : Comment s’est fait le choix du batteur Dirk Verbeuren (ndlr: devenu batteur officiel de Megadeth en 2016) sur cet album?

BobCela va faire au moins 20 ans que je le connais. Il est belge mais il est venu vivre à Nancy. Moi, j’ai fait deux albums avec lui dans Scarve, donc Translucence (2000) et Luminiferous (2002), les deux premiers albums. Donc on se connait vraiment depuis très longtemps. Et Matt, l’a rencontré lors d’un concert de Soilwork à Metz.  Ils ont discuté et Matt lui a proposé de venir jouer sur notre album. Et comme on avait bien accroché tous les deux et que l’on a quand même un passé ensemble, il a répondu « Banco ». On lui a envoyé des pistes et ça lui a plu, donc on a refait un projet ensemble. Cela faisait longtemps que je voulais retravailler avec lui, parce que c’est vraiment une belle personne sur le plan humain et coté musique c’est un tueur et l’avoir sur l’album, c’est plus qu’une fierté.

___________________________________________________________________________________

12566_photo

Rock Metal Mag : Et en ce qui concerne  Shuguang Li au piano, comment ça s’est passé?

BobEn fait c’est un ami de Matt et il avait déjà joué sur les albums du groupe Elvaron (ndlr: où Matt est aussi guitariste et chanteur). Donc comme ils sont amis,  il lui a proposé de participer à l’album et il a accepté de faire les parties piano. Voilà, cela s’est passé très vite et très simplement.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi avoir choisi de faire référence à la religion?

BobAlors, en fait, notre thème n’est pas vraiment la religion mais on se sert de la bible comme base. Il y a les 7 péchés capitaux, avec l’album « Sept », les dix plaies d’Egypte avec « Seth« , et les douze apôtres avec « La cène« . En fait, on retranscrit la bible à notre façon, et nos textes n’ont pas de contenus religieux. On s’inspire des textes écrits dans la bible, pour que les personnes puissent les reconnaître, mais ça s’arrête là. Pour le dernier album on s’est servi de l’apocalypse selon Saint Jean, qui parle de la fin du monde et d’un renouveau.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Mais pourquoi avoir pris le thème de la bible pour l’ensemble de vos albums?

BobEn fait avec Matt ça fait longtemps que l’on se connait, on s’est rencontré par hasard au rayon fromage d’un grande surface,(rires) et en discutant on s’est rendu compte que l’on voulait tous les deux faire du Black Metal. Et on s’est mis à chercher un thème. On a choisi les 7 péchés capitaux et comme on était très satisfait et que je suis fan d’Egypte, on a pris « Seth » et pourquoi pas les dix plaies d’Egypte………Donc c’était un cheminement très simple. On aurait pu choisir un autre thème mais c’est vrai que c’est un livre réputé et donc beaucoup de personnes connaissent la bible sans même l’avoir lu.On s’est dit qu’au moins les thèmes seront assez compréhensibles .

__________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Akroma, c’est l’ange de la colère, vous vous identifiez un peu dans cette imager ou c’est juste une sorte de clin d’oeil?

BobEn fait c’est Matt qui a trouvé ce nom. Donc Akroma me convenait très bien, après c’est sur,  que lorsque j’interprète les morceaux beaucoup pensent que je suis fou.(rires). Mais de toutes les façons lorsque j’interprète des chansons j’y mets mes tripes donc beaucoup de colère, mais c’est de la colère qui reste saine et en rapport avec la musique. Moi, mon chanteur préféré au niveau du Metal, c’est Tom Araya (Slayer). Quand il est sur scène il dégage vraiment quelque chose et on sent qu’il met ses tripes dans l’album. Donc moi, j’essaie à mon humble niveau de faire la même chose. Sinon, on a pas de colère, on est pas haineux, on est juste des tueurs sur scène mais façon nounours. (rires)

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi avoir fait un mélange de chants en latins et en anglais?

BobEt bien les trois premiers albums sont en français et pour celui la Matt m’a proposé de le faire en anglais. Donc j’ai accepté, puisque avant je chantais en anglais. Pour les premiers on avait choisi le français vu que dans le metal, c’est pas trop courant, mais cette fois-ci on a décidé de le faire en anglais en y ajoutant du latin car il s’accorde bien avec aux textes tirés de la Bible. Et puis on risque aussi, de toucher un public plus international, ce qui nous facilite le déplacement « hors de frontières », si je peux dire. Pour le latin, c’est sur que tout le monde ne le comprend pas, donc cela va peut être inciter les gens à faire du latin, mais c’est surtout parce que cela se prêtait bien aux textes. Comme c’est un Requiem, donc une messe funèbre, il y a des chants en latin. En plus on a une chanteuse qui assure vraiment bien, ( Laura Kimpe ) pour la partie lyrique en latin avec un chant classique. Et en plus, ça apporte quelque chose de nouveau et vu que l’on essaie de sortir des sentiers battus, ça change de ce qui se fait habituellement. Même si le public ne comprend pas toutes les paroles, il comprend le sens général de l’album et ça lui plait quand même. Donc voilà, on a fait un album latin/anglais, et puis pour le prochain, on ne sait pas, on va peut être le faire en langage des signes. (Rires)

___________________________________________________________________________________

cover-akroma

Rock Metal Mag : C’est Rémi Frances qui a réalisé la pochette? Vous lui avez laissé carte blanche ?

BobRémi est un ami de longue date et c’est d’abord un tatoueur, qui m’a fait d’ailleurs pas mal de tatouage. Je lui ai donné les textes au cours d’un salon de tatouage à Nancy et je lui ai demandé si ça lui dirait de faire la pochette de l’album. C’est la première fois qu’on lui demandait de réaliser une pochette et il a accepté. En plus il est Fan du groupe de Matt, Elvaron et aussi d’Akroma. Et comme il me connait bien, il a vraiment compris ce que j’exprimais dans mes textes. D’ailleurs la pochette va finir en tatouage sur moi, si je trouve de la place, car je la trouve sublime. Elle représente vraiment l’Apocalypse, avec l’homme qui paie ses fautes., dans les flammes de l’enfer.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous avez prévu de sortir une ou plusieurs vidéo?

BobOn a tout écrit déjà et je suis en plein montage, donc ce sera un clip complètement différent du premier Teaser. On a fait un scénario qui risque de surprendre, donc voilà c’est en préparation. Le montage devrait être fini pour la sortie de l’album et je pense que ça sera sympa. Pour le titre on laisse la surprise.

__________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous prévoyez un jour de vous produire sur scène?

Bob :  C’est pas facile. On est vraiment un groupe de studio. On a vraiment une instrumentation catchy et vu l’ampleur du boulot pour la conception de l’album, pour retranscrire ça sur scène, il faudrait vraiment un lieu approprié; Il faudrait aussi avoir de vrais instruments pour la partie piano, violon et violoncelle, donc tous les instruments symphoniques qui représentent bien le groupe. Mettre juste des samplers ou des synthés, c’est pas idéal. En gros, il faudrait un décor qui aille bien avec, car notre musique on l’aime vraiment et on ne voudrait pas trop la gâcher. Donc on pourrait pas jouer dans un bistrot ou un endroit inapproprié. Il faudrait vraiment une scène adaptée pour créer l’ambiance de l’album, donc cela nécessite un assez gros investissement que l’on a pas. On préfère rester un groupe de studio, même si beaucoup, nous demande de nous produire sur scène. En sachant aussi que l’on ne répète pas les morceaux et on a pas de base scènique. On fait des albums, on les sort et pour l’instant les concerts ne sont pas au programme. Donc si on voulait faire un show il faudrait vraiment que l’on passe du temps en répétition pour tout mettre au point.  Un jour peut être……

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que tu as d’autres projets en parallèle d’Akroma?

Bob :  Non pas pour le moment, je cherche mais j’ai mon travail. Matt lui a plusieurs groupes, au moins quatre. Donc pourquoi pas, je cherche à droite à gauche mais sans vraiment chercher. Si un jour j’ai une proposition, pourquoi pas, mais sinon je suis toujours dispo et si des potes m’appellent pour pousser une gueulante sur un morceau, il n’ y a pas de soucis, j’irais avec plaisir. mais c’est vrai que la scène me manque beaucoup car je suis plus un artiste de Live que de studio, même si j’aime beaucoup le projet Akroma.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag remercie Alain « Bob » Germonville pour cet entretien ainsi que Roger de Replica Promotion .

https://www.facebook.com/akromametal/

http://www.akroma-metal.net/apocalypse.html