14729160_1209802665729528_7632158756112493660_n

Impericon Never Say Die Live Report


ALTERNATIVE LIVE et Avocado Booking

présentaient
l’Impericon Never Say Die
le 23 novembre 2016
au Trabendo à Paris

****************************************************************************************************************

L’impericon Never Say Die! Tour est depuis 2008 « LE » rendez-vous incontournable de la scène Metalcore / Hardcore et cette soirée annonce un line-up plus sauvage que jamais ! Un défouloir idéal pour  le public amateur du genre mais des conditions plutôt difficiles pour les photographes, puisque pas de pit et une luminosité très sombre pour coller au plus près de cette musique pleine de noirceur et d’excès en tout genre.

 RUNNING ORDER:
————–———-

① 17:45 – Polar : Hardcore – UK
② 18:25 – Make Them Suffer : Deathcore – Australie
③ 19:05 – Fallujah : Deathcore progressif – USA
④ 19:45 – Obey The Brave : Hardcore – Canada
⑤ 20:30 – Carnifex : Deathcore – USA
⑥ 21h15 – Thy Art Is Murder : Deathcore – Australie
⑦ 22h15 – Whitechapel : Deathcore – USA

*****************************************************************************************************************
C’est le groupe britannique POLAR, fondé en 2009, qui ouvre la scène du Trabendo , devant une fosse déjà bien remplie et dans l’attente d’un show Metal Hardcore qui déménage pour une première mise en chauffe de la salle. Le set débute sur « Blood for Blood » issu du troisième album  « No Cure No Saviour » qui sera le plus joué ce soir,  avec un seul morceau de leur second opus de 2014. Le public démarre au quart de tour et s’agite dès les premières notes. Les fans sont venus se défouler et ils ne vont pas s’en priver. Le pari est donc réussi et l’atmosphère baigne dans une sonorité brutale, rapide et intense aux breakdown efficaces.

copolar-8

copolar-2

copolar-5

copolar-6

Line Up :

Adam Woodford – Vocals
Fabian Lomas – Guitar
Tom Green – Guitar
Jonny Bowman – Bass
Nick Jones – Drums

SETLIST

Blood for Blood (album « No Cure No Saviour » 2016)
Deus Ex Machine (album « No Cure No Saviour » 2016)
King of Kings (album « No Cure No Saviour » 2016)
Black Days (album « Shadowed By Vultures » 2014 )
Tidalwaves and Hurricane (album « No Cure No Saviour » 2016)

*************************

Petite pause pour le changement de matériel, ce qui permet au public de recharger ses accus et siroter quelques bières avant de reprendre place devant le groupe australien MAKE THEM SUFFER, formé en 2008. Le Set sera composé de titres issus des deux albums studios à leur actif et c’est avec « Widower » que leur show enragé invite le public a slamer et headbanger. Un Metal bien black et incisif, sur lequel les quelques notes en toile de fond, de la claviériste, qui headbangue en faisant tournoyer sa crinière rouge violine, adoucissent légèrement le chant hurlé de Sean Harmanis. L’ambiance est toujours aussi bouillante et les fans se donnent totalement.

cogroupe-2-4

cogroupe-2

Line Up

Lachlan Monty : Guitars
Christopher Arias-Real : Bass
Tim Madden : Drums
Nick McLernon : Guitars
Sean Harmanis : Vocals
Craig Buckingham : Guitars
Louisa Burton : Keyboards

SETLIST
Widower (album « Neverbloom » 2012)
Let Me In (album « Old Souls » 2015)
Neverbloom (album « Neverbloom » 2012)
Ether (album « Old Souls » 2015)
Blood Moon (album « Old Souls » 2015)

*********************************

C’est au tour du groupe américain FALLUJAH, fondé en 2007, de fouler les planches. Le groupe a sorti trois albums studios et le petit dernier « Dreamless » a vu le jour en avril 2016 et trois  morceaux seront joués ce soir. le quintet envoie un Death Metal Technique, melodique un peu prog même, avec un chant guttural, bien sombre, soutenu par une batterie percutante et intense. Le tempo est assez complexe et varié, et le public se laisse entraîner par le rythme soutenu des compos au style assez original. On se laisse surprendre par la mélodie avant de sombrer dans la violence du chant qui vous frappe en pleine face. Le growl puissant et plein de fureur d’Alex Hofmann envahit tout l’espace. Slams et Pogo sont à l’honneur et ça se bouscule dans la joie et la bonne humeur.

cogroupe-3

cogroupe-3-1

SETLIST

Sapphire  (album The Flesh Prevails 2014)
Scar Queen (album Dreamless 2016)
Cerebral Hybridization (album The Harvest Wombs 2011)
Amber Gaze (album Dreamless 2016)
The Void Alone (album Dreamless 2016)

Line Up

Alex Hofmann – Vocals
Scott Carstairs – Guitars
Brian James- Guitars
Robert Morey – Bass
Andrew Baird – Drums

********************************

Petite trêve avant l’arrivée des canadiens d’OBEY THE BRAVE, qui semblent très attendus par les fans. Le groupe qui n’existe que depuis 2012 a déjà sorti deux albums dont Salvation (en 2014) pour le plus récent. Le ton est donné avec un Metalcore/Hardcore très rentre dedans. La foule se lâche de plus en plus, et saute et pogote à tout va, sans oublier les circles pits et les slams qui malgré l’espace réduit s’enchaînent tout au long du set. Alex Erian, ne tient pas en place et va au plus près du public, survolté. Les morceaux s’enchaînent, directs et d’une énergie redoutable.

cogroupe-4-4

cogroupe-4-1

cogroupe-4-2

cogroupe-4-3

SETLIST (incomplète)

Get Real (album Young Blood 2012)
Raise Your Voice (album Salvation 2014)
Live And Learn (album Young Blood 2012)
Brave The Fire (album Salvation 2014)

Line Up

Alex Erian – Vocals
Cory Wilson – Bass
John Campbell – Guitar
Terrence McAuley – Guitar
Stevie Morotti – Drums

********************************

Le groupe de Deathcore américain, CARNIFEX, formé en 2005, s’empare à son tour de la scène, sous les cris de la foule chaude bouillante. Le dernier opus des californiens, « Slow Death » est sorti en août 2016, et c’est justement sur le puissant « Drown Me in Blood » que démarre le set, suivi du titre éponyme de l’album. C’est une débauche de sauts, de Slams et de circles pits qui secouent la fosse. Carnifex a de l’énergie à revendre et déverse son deathcore brutal ponctués de riffs assassins, sous les assauts d’une batterie endiablée qui accompagne le chant hurlé de Scott Iann Lewis. Les fans sont surexcités et c’est avec le titre « Hell Chose Me »que le quintet américain clôture son set plein de fureur en terrassant toute l’assemblée!

cocarnifex-1

cocarnifex-2

cocarnifex-3

cocarnifex

Line Up

Scott Ian Lewis- Vocals
Shawn Cameron- Drums
Jordan Lockrey – Guitar
Cory Arford- Guitar
Fred Calderon – Bass

SETLIST
Drown Me in Blood (album »Slow Death »2016)
Slow Death (album »Slow Death »2016)
Hatred and Slaughter (album « Die Without Hope » 2014)
Die Without Hope (album « Die Without Hope » 2014)
Lie to My Face (album « Dead in My Arms » 2007)
Hell Chose Me (album « Hell Chose Me » 2010)

***********************************

A 21h15, c’est le groupe de deathcore australien, THY ART IS MURDER, fondé en 2006, qui déboule sur scène. Le chanteur, Nick Arthur, n’est entré dans la formation que depuis début 2016 et il envoie un flot de paroles hurlées, de growl ultra violent, accompagné d’un incessant martèlement de batterie. le public se déchaîne, et se dévisse les cervicales. Les slams s’enchaînent entremêlés de circles pits, dans une atmosphère survoltée, pour le plus grand plaisir du frontman et de sa bande. Avec trois albums à son actif, c’est le dernier opus du quatuor australien, « Holy War »qui sera le plus représenté avec des titres d’une noirceur extrême et une instrumentation bien abrasive. Mais Les australiens joueront à la suite quatre morceaux du second album ‘Hate » de 2012, qui a été particulièrement acclamé par les médias. Le set s’achève sur « Reign Of Darkness », un morceau qui vous décape les oreilles et vous enveloppe des plus sombres ténèbres.

coavant-derniergroupe

coavant-derniergroupe-2

coavant-derniergroupe-1

Line Up

Drums – Lee Stanton
Guitar – Andy Marsh
Guitar – Sean Delander
Bass – Kevin Butler

SETLIST
Holy War (album Holy War 2015)
(feat. Aaron Matts – Betraying The Martyrs)
Light Bearer (album Holy War 2015)
Absolute Genocide (album Holy War 2015)
Coffin Dragger (album Holy War 2015)
Emptiness (album Holy War 2015)
The Purest Strain of Hate (album Hate 2012)
Shadow of Eternal Sin (album Hate 2012)
Dead Sun (album Hate 2012)
Reign of Darkness (album Hate 2012)

***********************************

C’est au tour du groupe américain de Deathcore, WHITECHAPPEL, fondé en 2006, de s’emparer du Trabendo pour donner le coup de grâce de la soirée. Tout la discographie est présentée sur la setlist et c’est avec « Mark Of The Blade » issu du dernier album que le sextet donne le top départ d’une prestation très attendue par le public. La salle déjà en surchauffe,  va monter en ébullition, pour s’épuiser définitivement jusqu’au bout. Phil Bozeman et sa bande, envoie un Death des plus lourds et des plus sombres.  Rythme éffréné et sauvage, trio de guitares acérées, avec des titres plus mélodiques qui mélange chant clair et growl, comme « Bring me Home » au solo de guitare magistral qui apaise un peu l’ambiance déchainée de la fosse. Une brève accalmie, avant une nouvelle déferlante de Death bien violent et puissant jusqu’au dernier morceau avec en rappel « The Saw Is the Law » et ses riffs efficaces, sa basse omniprésente et sa frappe incessante à la batterie. Whitechapel clôture cette soirée sous les ovations du public, satisfait de cette débauche Deathcore, libératrice.

Line Up

Phil Bozeman – Vocals
Ben Savage – Guitar
Zach Householder – Guitar
Alex Wade – Guitar
Ben Harclerode – Drums
Gabe Crisp – Bass

 

SETLIST

Mark of the Blade (album Mark of the Blade  2016)
Elitist Ones (album Mark of the Blade  2016)
Faces (album Whitechapel 2012 )
Vicer Exciser (album The Somatic Defilement 2007)
Prostatic Fluid Asphyxiation (album The Somatic Defilement 2007)
Bring Me Home (album Mark of the Blade  2016)
End of Flesh (album A New Era of Corruption 2010)
Possession (album This Is Exile 2008)
This Is Exile (album This Is Exile 2008)
Encore:
The Saw Is the Law (album Our Endless War 2014)

*****************

L’Impericon Never Say Die referme ses portes et cette édition 2016 aura connu un franc succès. Le public repart le sourire aux lèvres prêt à revenir l’année prochaine.

Rock Metal Mag remercie Alternative Live pour lui avoir permis d’assister à cette tournée anniversaire.

https://www.facebook.com/NeverSayDieTour/