téléchargement

BLOOD COMMAND: son nouvel album sort le 28 avril


BLOOD COMMAND
sort son nouvel album
‘Cult Drugs’
le 28 avril 2017

Après deux albums, de nombreux EP et quatre tubes à la radio, Blood Command est plus vorace de succès que jamais. Leur sonorité porte encore l’empreinte distincte du producteur et auteur-compositeur Yngve Andersen, tranchante et stimulante, mais toujours aussi universelle et séduisante. Vous allez immédiatement brandir vos poings,vous laisser transporter et sauter au coeur du public dès les premières notes et du début jusqu’à la fin.

7sapgbc09je

Depuis le dernier album, Andersen a reçu une large reconnaissance en Norvège en tant que producteur acclamé grâce au succès de plusieurs hits locaux. Mais Blood Command reste son groupe de prédilection et « Cult Drugs »pourrait marquer le point culminant de son talent .

L’album précédent du groupe, ‘Funeral Beach’ (2012) a reçu un 5/5 à Kerrang (qui les a également classés au n ° 8 de leur liste de fin d’année), 9/10 dans Rock Sound, 5/6 dans la plupart des classements traditionnels norvégiens . Metal Hammer UK a donné à l’album un 9/10, disant que Blood Command est l’un des meilleurs groupes qu’ils aient entendu ces dernières années.

En 2010, Blood Command a été nommé pour un Grammy norvégien pour son premier album ‘Ghostclocks’. Blood Command a joué dans de nombreux festivals tels que Roskilde, Nova Rock en Autriche (où il a partagé la scène avec, entre autres, Iron Maiden) et The Great Escape à Brighton, où il a remporté le prix du «Meilleur concert de l’année» dans le magazine Artrocker. Le groupe a régulièrement joué en Europe et a entrepris des tournées en soutien à Biffy Clyro et Protest the Hero, entre autres.

Le retour de Blood Command annonce un groupe qui semble être encore meilleur qu’auparavant . La chanteuse Karina Ljone est plus agressive et plus précise que jamais, les riffs techniques sont plus doux et le batteur Sigurd Haakaas déploie des nouvelles lignes de batterie.

L’album est mixé et masterisé par le collaborateur du groupe, depuis de longues années, Dagger, qui, avec le producteur Yngve Andersen, s’est assuré que l’album soit comme un martèlement implacable de refrains meurtriers. Musicalement, les principales influences du groupe sont Refused et Boney M, aux côtés d’autres bandes comme The Clash.

« Nous composons une révolution sonique sur laquelle vous allez pouvoir danser! » Se vante Andersen.

Au cours des dernières années, les américains se sont inspirés des groupuscules idéologiques religieux et des manipulations politiques croissantes qui ont eu lieu en Europe et aux États-Unis, et les paroles et les thèmes des « Cult Drugs » ont pris forme. Le frontman, Yngve Andersen, qui faisait lui-même partie d’un groupe chrétien dans sa jeunesse, a généralement une opinion positive sur les groupes religieux non traditionnels: «Si cela vous rend heureux et que vous ne blessez personne, vous pouvez, d’après moi, adorer votre chat. »

 Andersen ajoute: «Le titre« Cult Drugs » est né de la prise de conscience à avoir, en quelque sorte, par rapport à un culte quel qu’il soit,  et qui vous dicte votre façon d’être et vos modes de pensée. Nous sommes programmés pour que l’on se considère comme les bons, et peu importe le côté dans lequel nous sommes. La plupart des gens vivent dans une auto-manipulation si étendue que cela peut se comparer à de la toxicomanie. Il est facile de mettre un stigmate sur les pèlerins religieux, mais il est temps d’admettre que tous les êtres humains, dans une certaine mesure, vivent dans le « déni « . Donc, la différence entre «personnes cultes» et «personnes normales» est surement beaucoup plus petite qu’on ne le pense. En particulier lorsque l’on est exposé au pouvoir séducteur de la musique. Ce qui pourrait apparaître comme un album de rock parfaitement ordinaire, pourrait s’avérer être un passage de pouvoirs hors de votre contrôle…. »

******************************************

Tracklisting :

01. Ctrl + Art + Delete
02. Cult Drugs
03. Quitters Don´t Smoke
04. Nervous Laughter
05. Gang Signs
06. You Can’t Sit With Us
07. The Secret Impresses No One
08. White Skin // Tanned Teeth
09. Initiation Tape #1
10. (The World Covered In) Purple Shrouds
***************************************
Line-up :
Andersen: chant, guitares, basse, synthétiseurs,
Sigurd Haakaas: batterie, percussions, chant
Simon Oliver Økland: basse, chant
Karina Ljone: chant

Guests:
Bjarte Andreas Haugland: choeurs
Hans Marius Andersen: trompette sur «Nervous Laughter» et
«(The World Covered In) Purple Shrouds»
Sondre Haug: choeurs sur «Ctrl + Art + Delete» et «Gang Signs»
Sturle Kvilekval: sons de singe sur «Quitters Don’t Smoke»
Dagger: dogflutes électroniques et intrigue secondaire

**********************************

https://www.facebook.com/Bloodcommand/

Pré-commandez l’album :

http://www.fysiskformat.no/wp_ff/blood-commands-cult-drugs-album-preorder-and-details/

http://www.deezer.com/artist/399725